Quand se BOUGER et quand se RELAXER pour ATTEINDRE nos objectifs ?

Cliquez ici pour découvrir comment savoir quand vous devez vous BOUGER les FESSES pour atteindre votre objectif, ou quand au contraire vous pouvez y aller TRANQUILLEMENT 🙂

► Obtenez gratuitement mon livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/livre-offert

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=zEmbK7Tt9TU

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Quand se BOUGER et quand se RELAXER pour ATTEINDRE nos objectifs ? » :

Jessica Pereira : Agir sans tension, c’est de faire des actions.

Beaucoup de fois par exemple, quand on lance un blog ou quand on lance un business, même quand on essaie de trouver une relation, on est tellement attaché à notre plan ou à comment on va le faire. Il y a de la tension dedans et on est stressé par rapport à ça. Rarement, c’est comme ça que les choses vont se réaliser.

C’est vraiment avec aucune tension.

Avec le test de la passion, sur la formation, on a des outils qui nous aident à passer un état de contraction à un état d’expansion. Mais pensez vraiment.

A chaque fois que vous êtes en train d’agir vers votre rêve, vers une passion, et vous êtes tendus, ce n’est pas productif. C’est vraiment aucune tension.

Il y a aussi le lâcher prise. C’est-à-dire, une fois que vous avez tout mis en œuvre et vous avez vraiment tout fait, ayez foi que ça va se passer. Il faut juste lâcher un peu la chose pour que ça arrive.

Par exemple, il y a des gens qui mettent un mailing. J’en parlais l’autre jour avec un de nos collègues. Ecrire un mailing, il fallait absolument qu’il écrive ce mailing. Il était stressé, il n’avait pas d’idées, il était là, c’était vraiment difficile et il fallait absolument qu’il aille chercher son enfant à l’école.

Il n’a pas réussi à finir son email. Il était contrarié, énervé. Il prend la voiture. Il va chercher son fils à l’école. En revenant, il a eu l’idée. Il a fait waouh ! Il arrive. En deux minutes, il envoie l’email et c’était génial.

Il aurait pu faire ça 20 minutes avant, au lieu de passer 20 minutes en train de stresser à cause d’un email. Il peut se lever, faire un thé, marcher un petit peu dehors.

Olivier Roland : Une petite promenade, méditation. Parfois quand vous bloquez un peu sur un truc, c’est bien de vous distraire.

Jessica Pereira : Donc, intention, attention, aucune tension.

Olivier Roland : Comment tu gères l’équilibre parce que l’action engendre une certaine tension ?

Jessica Pereira : Qu’est-ce que tu veux dire, l’action engendre une certaine tension ?

Olivier Roland : Il y a des gens qui sont trop relaxés justement par rapport aux actions qu’ils doivent mettre en place, par rapport à leur intention. Ils sont trop dans la partie attraction, de la loi de l’attraction. Ils sont là : Hey ! Je veux un million de dollars qui tombe du ciel. Et puis, ils sont très relaxés par rapport à ça, un peu trop.

Dans l’action, c’est justement être dans l’attention. C’est de se dire : Il faut quand même que je me bouge les fesses, sinon il ne va rien se passer. Mais là, tu es en train de dire : Parfois, il faut lâcher prise.

Jessica Pereira : C’est un ordre. La formule : il ne faut pas lâcher prise avant l’action.

C’est vraiment intention d’abord, parce qu’il y a de gens qui commencent à l’action sans avoir clairement un but défini. Ça aussi, c’est la catastrophe. Donc, on commence par l’intention.

Olivier Roland : Quand est-ce que tu dis : l’action est terminée, et maintenant, je peux me relâcher un peu ?

Jessica Pereira : C’est, je me dis : j’ai vraiment tout fait dans mon pouvoir.

Par exemple, l’idée pour un blog. Je ne sais pas exactement tout ce que je dois faire, mais dans l’image que j’ai : j’ai fait mon site au top, j’ai fait toutes mes vidéos, j’ai publié, je suis vraiment en train de mettre tout. Avec la formation de Blogueur Pro, j’ai vraiment tout fait ce qu’Olivier m’a dit, j’ai tout mis en œuvre. Maintenant, je respire, je continue à faire ce qui doit être fait au quotidien. J’améliore tous les jours, mais j’ai confiance que ça va fonctionner. J’en parle autour de moi sans tension.

Olivier Roland : Tu parles du fait qu’au bout d’un moment, on a acquiert une certaine maîtrise et la tension devient moins au fur et à mesure.

C’est comme dans toute activité finalement. Au début, vous deviez réfléchir à fond parce que si vous faites de la salsa par exemple, il faut faire chaque pas. Après, ça devient tout fluide et on peut commencer à apprécier un petit peu.

Jessica Pereira : Et ça doit être fun. Une vie passionnante, c’est fun.

Tu as mis des systèmes en place pour faire en sorte que tu es dans la créativité. Tu fais ce que tu es doué à faire, des vidéos. On est là en train de parler, mais ce n’est pas toi qui vas le monter, ce n’est pas toi qui vas faire tout ça.

Au début, c’est vrai que on commence par « on doit faire ».

Olivier Roland : Vous savez que vous pouvez aussi mettre en place des systèmes qui travaillent pour vous.

Jessica Pereira : Exactement. Et faire des partenariats aussi.

Il y a toujours des façons de trouver une solution et pas être focalisé dans le fait : je dois faire mon site, je n’y comprends rien, il faut que j’apprenne à faire un site, il faut que j’apprenne. Vous passez deux mois en train de procrastiner et ne pas faire votre truc.

Il y a quelqu’un qui était dans la même formation, vous pouvez être juste sur Facebook. Moi, je suis super douée à faire des emails. Par contre, tout ce qui est programmation, ce n’est pas moi. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui veut faire un échange de temps ?

En deux heures, vous trouvez quelqu’un juste parce que vous avez un peu ouvert les possibilités. Et vous avez dit : Ok, qu’est-ce qui fera en sorte que j’atteins mon but, j’y porte attention, mais sans tension ?

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂