Peux t-on faire du BUSINESS après des attaques terroristes ?

Aujourd’hui je réagi à un email qu’un lecteur m’a envoyé dans le contexte des attaques terroristes à Charlie Hebdo. <br />
Il me demandait en substance, suite à un email de promotion que j’ai envoyé : « Je m’excuse si je me mêle de ce qui ne me regarde pas mais franchement Olivier, est-ce bien le bon moment pour faire cette promotion ? »

J’ai répondu à cette personne par email, mais je tiens également à partager mon point de vue dans cette vidéo.

Car peux t-on faire du BUSINESS après des attaques terroristes ?

Ou est-ce quelque chose de sale et de dégradant, qui souille le recueillement et l’émotion légitimes de ces moments ?

http://www.youtube.com/watch?v=K-d-RTSg4HE

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Peux t-on faire du BUSINESS après des attaques terroristes ? » :

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Alors, vous avez pu voir que le décor derrière moi a changé puisque je me trouve actuellement à Scottsdale en Arizona. Je me rends trois fois par an aux États-Unis pour participer au mastermind de Jeff Walker et donc, c’est un de ces moments.

Alors, cette vidéo est un petit peu spéciale parce que ça va être une vidéo dans laquelle je vais réagir à quelque chose. Je vais réagir aux terribles évènements qui ont eu lieu en France ces derniers jours et surtout, à un email qu’on m’a envoyé en rapport avec ces évènements.

C’est un email qu’on m’a envoyé en réponse à un email de promotion que j’ai envoyé récemment pour le produit d’un confrère David Jay, pour une de ses formations, où je disais : ben, allez voir ses vidéos, c’est vraiment sympa. Et la personne m’a répondu en disant : Ecoute Olivier, je me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas mais est-ce que tu penses que vraiment c’est le bon moment pour faire une promotion de ce genre ?

Et évidemment en disant ça, ce que vous voulait dire cette personne c’est : est-ce que tu crois vraiment que c’est le bon moment de faire une promotion commerciale pendant qu’on parle tous des attentats et que finalement, il y a tellement de personnes en France qui sont touchées par ça ?

Et j’ai répondu à cette personne par mail, mais je me suis dit que ça serait intéressant d’en faire une vidéo parce que déjà, je tiens à dire que j’étais vraiment touché par ce qui s’est passé pour Charlie Hebdo. Je pense qu’on a tous été touché par ça. Clairement, je n’ai jamais lu Charlie Hebdo. Ce n’est pas un journal dont la ligne éditoriale me plaît plus que ça. Et puis de toute façon, je ne lis pas les journaux en général. Mais alors là, ce qui leur est arrivé, c’est vraiment quelque chose d’horrible, d’horrible, d’horrible et je comprends tout à fait la réaction qu’il y a eue, et je suis très heureux de voir qu’il y a une telle mobilisation finalement autour de cette idée quand même fondamentale tellement importante finalement en occident, et j’espère qu’il va le devenir dans le reste du monde, c’est celle de la liberté d’expression.

Et ça m’a touché énormément. Mais quand j’ai reçu ce mail, il y a quelque chose que je me suis dit : Mais je ne comprends pas pourquoi je reçois en fait ce genre de questions. Parce que, qu’est-ce que voulait dire cette personne exactement ? Elle me disait que quelque part, c’était quelque chose de mal que d’envoyer un email de promotion alors qu’il y a eu des attentats. Et j’ai eu beau réfléchir à la question dans tous les sens. Je me suis dit : Pourquoi ? Quelle serait la raison qui ferait qu’on ne peut pas comme ça faire de business quand il y a eu un attentat ? Ce que j’ai répondu à la personne en substance, c’est : « Dans ce cas-là, est-ce que ça veut dire que quand il y a des connards qui se permettent de faire des actes barbares comme ça, est-ce que le monde doit s’arrêter ? Est-ce qu’on devrait tous pleurer, baisser les bras, et puis arrêter de contribuer à l’économie qui est déjà dans un sale état ? Qu’est-ce qu’elle va devenir ? »

Et ça va être le fond de ma pensée. Ce que je voulais partager aujourd’hui finalement, c’est ça parce qu’il y a des abrutis qui ont fait un acte barbare comme ça que le monde doit s’arrêter. C’est normal de ressentir une émotion. Et je la ressens très fortement, j’ai énormément de pensée à Charlie Hebdo ces derniers jours mais ce n’est pas pour autant que justement, on doit se laisser abattre et qu’on doit laisser cette émotion finalement nous faire faire tout et n’importe quoi. Et voilà, il y a vraiment cette idée que si on se laisse abattre comme ça quand il y a des évènements terribles qui se produisent, quelque part, ces connards de terroristes, c’est eux qui gagnent. Et de toute façon, le fait comme ça de se dire : Ben non, il faut arrêter, on ne peut pas faire de promotion commerciale. Soyons décents. Je vais revenir sur cette notion de finalement d’être décent. Et bien, ça peut contribuer finalement même de manière indirecte à renforcer ça.

Je veux dire, déjà notre économie n’est pas au top là en ce moment. Si en plus, on a des commerçants, des artisans, tous les gens qui font bouger la France qui commence à être démoralisée par ce genre de choses et qui, du coup, ralentissent leur productivité, ont moins envie de faire des trucs, et bien c’est toute l’économie qui va en souffrir. Ça va créer davantage de pauvreté et on sait que la pauvreté est un des facteurs qui mène ce genre de personnes à devenir des terroristes. Alors, ce n’est pas le seul facteur mais c’est un des facteurs. Donc indirectement, on contribuerait à ça.

Et finalement, c’est ça aussi qui m’a frappé dans cet email parce que ce n’est pas dit explicitement, mais qu’est-ce qu’il y a d’implicite derrière cette remarque ?

Il y a cette idée plus ou moins consciente, peut-être inconsciente chez la personne qui me l’a envoyé que faire du business quand il y a eu des gens qui sont morts dans un acte barbare, c’est fondamentalement indécent : que quand il y a des gens qui sont morts dans un acte barbare, on n’aurait pas le droit de faire du business parce que quelque part, l’argent c’est sale. C’est ça surtout qui est intéressant dans cette remarque. C’est l’argent, c’est tellement sale que quand on est dans une démarche de recueillement ou d’émotion parce qu’on est choqué par ce qui s’est passé, on n’a plus le droit d’en faire parce que ça souille quelque part. C’est un petit peu ça.

Bon, j’extrapole par rapport à ce que la personne m’a dit mais quand je réfléchis à ses motivations, je me dis, il y a forcément cette composante-là dans l’envoi de cet email. Et ce que j’ai envie de partager aujourd’hui, ce que j’ai envie de dire, c’est que gagner de l’argent, ça n’a rien de salissant, ça n’a rien de mal. Au contraire, c’est quelque chose que tout le monde doit faire parce que c’est le reflet direct de la valeur qu’on apporte dans notre société. Alors, pas toujours. Bien sûr, il y a des manières par contre qui sont salissantes, qui sont dégradantes de gagner de l’argent. Ça, c’est vrai. Mais comment peut-on reprocher à un entrepreneur à faire du business ? Moi, ça me sidère en fait. Il n’y a rien de mal dans le fait que quelqu’un continue à faire son métier, continue à faire des promotions commerciales pour ses produits ou les produits qu’il recommande même quand il y a eu un évènement terrible comme ça. Je ne vois pas en quoi ça souille cet évènement. Je ne vois pas en quoi c’est indécent. Et au contraire, on devrait saluer ces entrepreneurs qui justement ne se laissent pas abattre, continuent à avancer et contribuent à faire fonctionner l’économie et à créer des richesses.

Voilà. Après, ce mail n’était pas agressif. C’était juste une question mais moi, ça m’a vraiment interpellé. Je me suis dit : Dis donc, s’il y a cette personne qui m’envoie un mail, il y en a sans doute d’autres qui le pensent et il faut arrêter ça parce qu’après, on va culpabiliser les entrepreneurs de continuer à faire du business alors que c’est eux qui portent le poids du monde, c’est eux qui créent de la valeur. Et ils n’ont pas besoin de ça. Déjà, je pense que ça a touché suffisamment de gens cet évènement terrible sans qu’on rajoute une couche et qu’on s’auto apitoie sur nous-mêmes et qu’on utilise ça comme excuse finalement pour se décourager.

Voilà, je ne vais pas continuer là-dessus. C’est le message que je voulais partager avec vous aujourd’hui. N’hésitez pas d’ailleurs à me dire ce que vous en pensez en dessous dans les commentaires. Voilà. En tout cas, encore une fois vraiment, je tiens à dire à quel point cet évènement m’a frappé et je pense que je ne suis pas le seul. C’est incroyable de s’attaquer comme ça à des gens qui ont fait qu’attaquer par le dessin et de répondre à des armes comme ça à feu.

Et j’ai envie de dire quelque chose finalement, c’est que c’est Charlie Hebdo qui s’en est pris le plus finalement. Vraiment, ils se sont fait attaquer de manière absolument horrible. Et je veux dire, ça continue. Charlie Hebdo va être publié ce mercredi avec une couverture extraordinaire. Et si eux ne se laissent pas abattre, en quoi, moi, que ces connards de terroristes ne visent même pas directement, j’aurais le droit de me laisser abattre ? Et en quoi tous les autres entrepreneurs devraient se laisser abattre et arrêteraient de faire du business sous divers prétextes bidons. Je trouve ça juste pas très réfléchi en fait. Je comprends qu’on puisse se laisser gagner par l’émotion mais il y a un moment quand même où il faut continuer à réfléchir, continuer à raisonner et se rendre compte que, c’est pas le moment pour nous de baisser les bras.

Voilà. Merci d’avoir regardé cette vidéo. Donc, n’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires juste en dessous. Comme d’habitude, si vous avez aimé cette vidéo, et bien cliquez sur « j’aime » et puis partagez-la. Pas d’autres appels à l’action aujourd’hui. Je pense très fort à Charlie Hebdo et j’espère bien que ce genre d’acte barbare ne se reproduira jamais. Et en tout cas, j’espère aussi ce genre de truc ne va pas vous décourager et que vous allez continuer d’être dans une démarche de gens qui se bougent les fesses, de gens qui font avancer les choses, de gens qui créent de la valeur pour eux-mêmes et pour les autres parce qu’au final, c’est ça qui compte et ce n’est pas deux ou trois connards de terroristes qui vont vous empêcher de faire ça. Voilà.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. A demain pour la prochaine. Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂