Mon entreprise va MAL : que FAIRE ? (risque de DÉPÔT de BILAN)

Je partage avec vous des astuces à APPLIQUER si votre entreprise va MAL et que vous risquez le dépôt de bilan

► Obtenez gratuitement mon livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/livre-offert

Il s’agit avant tout de réduire immédiatement les dépenses, de ne pas faire l’AUTRUCHE, de demander conseil auprès d’entrepreneurs et ensuite, évidemment de faire rentrer de l’argent, de 3 manières principales notamment.

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Aucune entreprise n’est à l’abri d’un dépôt de bilan. Il peut donc arriver qu’elle passe par des moments difficiles et menaçants. Dans cette vidéo, Olivier Roland propose trois actions à amorcer dans le cas où votre entreprise va mal. Ces opérations visent à maintenir la société à flot, le temps de trouver des solutions durables.

1. Réduire les dépenses. Par manque d’expérience, Olivier a failli mettre la clé sous la porte, 6 mois seulement après la création de sa première entreprise. Sur les conseils et avec l’aide d’un ami entrepreneur, il réduit les dépenses pour pouvoir garder la tête hors de l’eau. Vous pouvez, à titre d’exemple, changer de local ou, en dernier recours, réduire l’effectif de votre personnel.

2. Demander de l’aide. Le même ami a permis à Olivier d’obtenir un prêt pour soulager sa trésorerie. Tout comme lui, vous pouvez également demander les conseils de personnes aguerries pour trouver des solutions plus rapidement. Il est important de souligner que la première qualité d’un entrepreneur est de ne jamais faire l’autruche.

3. Ramener de l’argent. Vous avez le choix entre augmenter le nombre de vos clients, augmenter le nombre d’achats de vos clients ou augmenter le panier moyen d’achats de ces derniers. Si vous optez pour la première solution, essayez de dupliquer vos clients les plus rentables. Si vous préférez la deuxième option, faites des promotions et proposez de nouveaux produits ou services. La troisième possibilité revient à proposer des services ou des produits complémentaires.

Mots clés de la vidéo : entreprise, entrepreneur, entreprenariat, dépôt de bilan, difficulté financière, solution, dépenses, réduire les dépenses, charges, redressement, trésorerie, ramener de l’argent, vente, booster les ventes, rentabilité, 20/80, produits complémentaires, services complémentaires, promotions, stratégie de vente, hôtel entreprise, prêt, se faire financer, subvention, erreurs, clients, augmenter le nombre de clients, acquérir de nouveaux clients, démarcher.

https://www.youtube.com/watch?v=X8puSm7kwnQ

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Mon entreprise va MAL : que FAIRE ? (risque de DÉPÔT de BILAN) » :

Bonjour, ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui, c’est que faire si votre entreprise va mal ?

C’est un sujet qui est extrêmement complexe et délicat, donc on pourrait faire une vidéo de trois heures là-dessus mais je vais vous faire une vidéo courte avec juste quelques solutions simples qu’on pourrait utiliser si votre entreprise va mal.

Donc la première chose à faire si votre entreprise va mal, c’est tout simplement de réduire au maximum les dépenses. Ça peut paraître évident et ça l’est. Mais encore faut-il avoir une démarche systématique par rapport à ça.

Pour vous en convaincre, laissez-moi vous raconter une histoire directement tirée de mon expérience.

En fait donc, j’ai créé ma première entreprise à l’âge de 19 ans après avoir travaillé pendant un an sur le projet. Et le problème, c’est que je n’avais aucune stratégie optimale de vente. Je ne savais pas du tout comment j’allais finalement trouver mes premiers clients. J’ai fait des choses complètement par hasard, j’ai payé des publicités qui ne servaient à rien. Bref, toujours est-il que j’ai fait énormément d’erreurs dans les six premiers mois, ce qui fait que six mois après la création, j’ai failli en fait mettre la clé sous la porte parce que je n’avais plus de trésorerie.

Donc, qu’est-ce que j’ai fait ?

Et bien tout simplement, j’ai été demandé de l’aide auprès d’en entrepreneur qui était plus aguerri que moi, qui était voisin en fait et je lui dis : « Ben voilà, j’ai un souci. Voilà, je ne vais plus avoir de trésorerie, j’ai peur de mettre la clé sous la porte. Que faire ? » Il m’a dit : « Olivier, amène-moi ton dernier relevé bancaire, on va regarder ensemble qu’est-ce qu’on peut réduire comme dépense parce que c’est la toute première chose à faire. Oui, tu dois amener de l’argent frais dans ton entreprise mais d’abord, il faut sauver les meubles, il faut réduire au maximum les dépenses. » Pourtant ça ne faisait que 6 mois que j’avais créé l’entreprise mais peut-être qu’il y a des choses à faire.

Donc on a fait, on a regardé ça ensemble. On a regardé toutes les dépenses. Et on a réussi à réduire de manière importante les dépenses notamment j’ai pris un local dans le même bâtiment de l’entreprise. C’était un hôtel, ce qu’ils appelaient un hôtel l’entreprise, donc, un bâtiment où il y avait plusieurs entreprises dedans. Et j’avais pris un local qui était de 30m2 je crois. Et après, j’en ai pris un de 20m2, ça a divisé par deux le coût du loyer, ce qui était très important pour moi à l’époque et aussi d’autres choses que j’ai réduit et qui m’ont permis de faire des économies, donc de garder la tête en dehors de l’eau suffisamment longtemps pour tenir.

Donc ça, c’est la première chose : réduisez les dépenses. Deuxième chose, vous l’avez compris : allez voir tout simplement un entrepreneur qui est plus aguerri que vous. N’hésitez pas à en parler autour de vous. Le propre du chef d’entreprise. Vous savez, comme entrepreneur, on ne sait jamais ce qui peut nous tomber dessus. On n’est jamais assuré à 100% que notre entreprise va toujours marcher, qu’on ne va pas avoir de problèmes, etc. c’est impossible. Mais par contre, la qualité première d’un entrepreneur, c’est de ne pas faire l’autruche. C’est quand un problème arrive, c’est de le voir venir et de prendre le taureau par les cornes et d’en parler et de vraiment essayer de le régler au maximum. Ça ne sert à rien de faire l’autruche. Et je pense. D’ailleurs, j’ai discuté récemment avec un prestataire qui m’avait très, très déçu dans son comportement parce que voilà, il y a eu des problèmes dans sa boîte. Il n’en a pas parlé, il a fait l’autruche et je lui dis : « Ecoute, on peut avoir des problèmes, il y a vraiment une qualité première chez moi, chez les entrepreneurs, c’est la capacité justement à ne pas faire l’autruche. » Et là, j’estime que tu ne l’as pas eu.

Et voilà, c’est votre qualité première en tant qu’entrepreneur de savoir regarder les choses en face. Donc quand vous avez un souci, n’hésitez pas à en parler autour de vous, à en discuter avec des chefs d’entreprises plus aguerris que vous qui sauront vous conseiller. N’hésitez pas si vous vous êtes fait accompagner lors de la création de votre entreprise, vous vous êtes fait financer par un réseau d’accompagnement, et bien vous demander de l’aide aussi. C’est exactement ce que j’ai fait. Il y a des personnes qui sont venues me voir et qui m’ont été d’une grande aide.

D’ailleurs, une de ces personnes qui faisaient partie d’une structure qui m’avait financé m’a dit : mais tu sais Olivier, il y a une nouvelle subvention de gouvernement qui est sortie, on peut t’en faire – non, ce n’était pas une subvention, c’était un prêt – alors, on peut t’en faire bénéficier sans problème, ça va t’aider à mettre la tête en dehors de l’eau.

Donc, la réduction des dépenses, plus le simple petit prêt qui à l’époque était de 25 000 francs, je ne sais pas, ça doit faire un peu moins de 5 000 euros a suffi à ce que je mette la tête en dehors de l’eau, à ce que du coup, je tire des leçons de mes erreurs, à augmenter mon nombre de clients. Et du coup, mon entreprise a tenu 10 ans quand même alors que sans ça, j’aurais dû mettre la clé sous la porte au bout de 6 mois.

Ensuite évidemment, une fois que vous avez réduit les dépenses et que vous aviez discuté avec un maximum de gens, la première chose à faire c’est et ça paraît évident et ça l’est, c’est d’augmenter votre nombre de clients. Il vous faut davantage de clients. En fait, non, pas forcément. Vous avez trois manières d’amener de l’argent dans votre entreprise. Un : augmenter le nombre de clients. Deux : augmenter le nombre de fois où vos clients existants achètent dans votre entreprise. Et trois : augmenter le panier moyen d’achat de vos clients.

Donc souvent en fait, on se focalise sur l’acquisition de nouveaux clients et c’est effectivement une manière qui peut être efficace. Moi ce que je vous recommande pour l’acquisition de nouveaux clients, c’est tout simplement de regarder quel est votre client le plus rentable aujourd’hui. On va dire vos trois clients les plus rentables aujourd’hui si vous en avez.

Vous les regardez et vous regardez leurs caractéristiques. Et posez-vous la question : est-ce que je peux aller chercher des clients qui ont des caractéristiques similaires et qui du coup vont sans doute avoir une rentabilité similaire ? Si la réponse est oui, et ben prenez votre téléphone, prenez votre carte de visite et votre mallette et vos plaquettes et allez voir, allez démarcher un petit peu ces personnes-là.

Moi dans mon entreprise de services informatiques, une des catégories de clients qui était le plus rentable, c’était les sociétés qui faisaient de la formation informatique puisqu’elles avaient des salles avec 15, 20 ordinateurs dans une même salle et c’était extrêmement facile, du coup, de gérer tous ces ordinateurs-là puisqu’on pouvait réserver la salle à l’avance. Alors que pour le maintien d’un parc informatique classique, il fallait aller sur un ordinateur à la fois, déranger la personne qui travaille dessus et lui demander de nous laisser l’ordinateur quelques minutes, etc. ça prenait énormément de temps alors qu’avec tous les PC, tous dans une même pièce, ça permettait de faire ça de manière beaucoup plus efficace et rationnelle.

Regardez si vous n’avez pas des clients comme ça. Pareil, un des gros clients que mon entreprise avait quand après j’ai transformé mon entreprise de développement logiciel, c’était Peugeot. Et on faisait des logiciels pour une des filiales de Peugeot dans le nord, et je me suis dit tout simplement comment dupliquer ça ? On va aller parler aux autres filiales de Peugeot. Voilà, j’ai vendu des logiciels après à Peugeot Lyon, Amiens et d’autres trucs. Et après, j’ai carrément revendu cette part de l’entreprise qui développait des logiciels à une entreprise justement spécialisée dans la conception de logiciels pour Peugeot.

Donc, voilà, regardez si vous pouvez dupliquer un petit peu les meilleurs clients que vous avez parce que ça va être du 20/80, c’est là où vous pouvez mettre le minimum d’effort pour un maximum de résultat.

Ensuite, augmentez le panier d’achat et augmentez la fréquence d’achat. Augmentez la fréquence d’achat, envoyez un mail à tous vos clients. Faites une promo sur un produit. Faites quelque chose. Proposez un service complémentaire qui n’existait pas avant. Vous avez une base de client existante, il faut l’utiliser. Souvent on dit que cette fois-là, vous avez vos clients qui sont là qui sont satisfaits. Ça coûte beaucoup moins cher de leur vendre un truc nouveau que de trouver de nouveaux clients. Ça, c’est vachement important. Ça peut vous faire rentrer de l’argent frais immédiatement et tout de suite, faire la différence et peut-être que ça va suffire à ce que vous mettiez la tête hors de l’eau suffisamment pour que votre entreprise survive.

Si vous faites de la prestation informatique, quelque chose de très important que je vous conseille de faire c’est si vous proposez par exemple – je ne sais pas – un dépannage ou des installations, proposez des contrats de maintenance parce que des contrats de maintenance, c’est ce qui va, voilà. Si vous remplacez le fait de faire des « coûts » par quelque chose de régulier, ça va lisser votre chiffre d’affaires et ça va faire en sorte que tous les mois, quoiqu’il se passe, vous aviez les rentrées d’argent suffisantes pour payer vos charges. Et du coup, ça va faire toute la différence du monde dans à la fois la rentabilité de votre entreprise mais aussi votre sérénité intérieure.

Ensuite voilà, faites des promotions, proposez des nouveaux produits, des nouveaux services. Réfléchissez un petit peu à ça. Ça va à la fois augmenter la fréquence d’achat de vos clients et aussi leur panier moyen. Mais surtout, ajoutez ce qu’on appelle les upsells, les produits complémentaires. Quand vos clients vous achètent un produit ou un service existant, proposez-leur systématiquement un produit ou un service complémentaire. C’est ce qui se passe à McDonalds quand vous commandez un hamburger et quand on vous dit : est-ce que vous voulez des frites avec ça ou une boisson ou un dessert ? Ou dans un restaurant, quand on vous dit : est-ce que vous voulez un café après le repas. C’est un produit complémentaire. Et le simple fait de proposer ça, ça va augmenter immédiatement le nombre de personnes de personnes qui vont acheter ces produits-là et ça va faire une différence énorme dans votre rentabilité.

Donc voilà, en mettant en place ces quelques actions, ça peut vous donner le temps suffisant pour vous permettre de sortir encore une fois la tête de l’eau et à votre entreprise de subsister.

Il y a encore des tas de choses qu’on pourrait en parler mais ça, c’est vraiment l’essentiel. Je veux garder cette vidéo courte. Donc déjà, essayez d’appliquer ça et voyez ce que ça donne.

Voilà. Merci d’avoir regardé cette vidéo. Pour télécharger mon livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog », qui vous enseigne comment utiliser un blog pour créer ou développer votre business sur Internet, vous cliquez sur la couverture qui est là ou sur le lien qui apparaît ici, vous laissez votre prénom et votre email, et je vous envoie le livre immédiatement, c’est gratuit.

Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime » juste en dessous et puis partagez-la. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « je n’aime pas » et puis ne la partagez pas.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. À demain pour la prochaine. Au revoir !

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂