Ecrire PLUS VITE pour finir votre article/mémoire/livre/etc. : une astuce BÊTE COMME CHOUX :)

Cliquez ici pour découvrir une astuce BÊTE comme CHOUX pour écrire PLUS VITE et ENFIN terminer votre article/mémoire/thèse/rapport/livre/etc. qui traîne toujours ! 🙂

► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

– La vidéo « Comment envoyer des messages + appels ULTRA SÉCURISÉS avec Signal et TextSecure » :
https://www.youtube.com/watch?v=hpR8S7jyM0U&list=UUvq4sennWMM5hxDKfxIoojg

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=-rsRDMQotCY

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Ecrire PLUS VITE pour finir votre article/mémoire/livre/etc. : une astuce BÊTE COMME CHOUX 🙂 » :

Bonjour, ici Olivier Roland. Je vais partager avec vous une astuce toute bête, toute simple pour accélérer votre vitesse d’écriture si vous écrivez un grand texte, un livre, un rapport, un mémoire, une thèse ou un long article.

C’est une des plus simples, une des plus 20/80. Il fait partie des 20% d’effort qui amène 80% de résultat. Vous allez être renversée, tellement elle est simple.

Quand vous arrivez à la fin de votre session d’écriture, vous savez que vous allez arrêter, plutôt que de terminer votre phrase, démarrez une phrase. C’est-à-dire que vous écrivez les trois ou les quatre premiers mots de la phrase et vous laissez la phrase en suspens, tout simplement.

Cela fait que quand vous vous remettez à écrire le lendemain ou deux jours après ou plusieurs heures après, vous avez cette phrase qui est commencée et ça vous aide grandement à vous remettre dans le bain à être immédiatement productif parce que souvent le problème, c’est qu’on se relit, on se dit : qu’est-ce que je voulais dire ? Etc. On a un temps d’échauffement qui peut nous faire perdre pas mal de temps. Avec juste ces premières phrases qui sont démarrées, vous êtes immédiatement productifs.

Ce que je fais aussi, c’est que je fais ces premiers mots en dessous, entre parenthèses, entre crochets. Ça me permet de bien repérer les choses. Entre crochets, je mets quelques idées directrices de ce que je veux dire.

Je vais commencer les trois premiers mots, et après, je vais mettre la liste à puce, mais entre crochets de ce que je veux dire. Je vais parler de productivité, je vais parler de ça, ça et ça. Comme ça, je sais que je veux parler de ça.

Ça vous permet de télécharger votre cerveau sur le bouquin et, après, de re-uploader dans votre mémoire tout ce que vous aviez à l’instant T. C’est comme si vous aviez une transmission de « mémoire vive » entre les deux situations et dans le temps, et ça vous fait gagner beaucoup de temps.

C’est une astuce toute bête que vous pouvez utiliser dès maintenant et qui, je pense, fera une bonne différence dans votre productivité et peut-être même votre créativité d’auteur.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂