Comment y voir PLUS CLAIR avec le TEST de la PASSION (Positive Jessica)

Cliquez ici pour découvrir comment le TEST de la PASSION (Passion Test) va vous permettre d’y voir PLUS CLAIR dans vos OBJECTIFS !

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
http://olivier-roland.tv/videos

– Test de la passion : http://testdelapassion.com/
– Le site de Positive Jessica : http://positivejessica.com/

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Récemment, Olivier Roland a découvert une expérience enrichissante grâce à Andrea Jessica Pereira alias Positive Jessica, qui est le « Passion Test » ou le test de la passion. Dans cette vidéo, ils nous livrent tous deux des informations concernant ce concept afin que nous puissions également l’appliquer au quotidien.

* Présentation de Jessica : fille de Christian Godefroy, un auteur d’ouvrages de marketing internet et de développement personnel, Positive Jessica a comme spécialité d’aider les gens à découvrir et à clarifier ce qu’ils veulent exactement dans leur vie et de les motiver à atteindre leurs objectifs afin de vivre leur passion. Elle se considère de ce fait comme une life-designer.

* Le concept du Passion-Test : il s’agit d’un processus qui aide à découvrir et définir nos passions, ce qu’on aime par ordre de priorité. Il est connu que lorsqu’on se concentre sur plusieurs choses à la fois, on n’arrive pas à atteindre nos objectifs facilement car cela prend beaucoup plus de temps. Mais en se concentrant sur 5 passions en ordre de priorité, il y a beaucoup plus de clarté et on atteint plus rapidement nos buts et objectifs. Il s’agit donc d’une méthode simple, efficace et concrète que tout le monde peut utiliser pour avoir une clarté supplémentaire concernant ce qui compte réellement. Pour passer le test de la passion, on peut se rendre sur le site testdelapassion et retrouver des vidéos informatrices sur positivejessica.

* Conseils pour vivre et garantir une vie passionnante : choisir en faveur de sa passion dès aujourd’hui, chaque fois qu’il y a une opportunité à saisir, une décision à prendre qu’elle soit petite ou grande. Cela permet d’être encore plus motivé d’avancer dans ce que l’on souhaite entreprendre.

* La formule « intention-attention-aucune tension » une fois que l’intention est claire sur ce que l’on veut, il faut ensuite se concentrer sur sa réalisation. Elle doit être appliquée étape par étape. Ainsi, il faut tout d’abord définir clairement et spécifiquement l’intention en listant au minimum 10 choses qu’on adore en complétant la phrase : « quand ma vie est idéale, je… ». Ensuite, il faut y porter attention, sachant que l’action engage l’attention. La principale raison pour laquelle on fait des choses pour atteindre un objectif, c’est pour y porter attention afin de dire à notre cerveau que telle ou telle chose nous est importante. Cela permet donc au cerveau d’être plus attentionné dans ce que l’on fait et de mettre en place un environnement favorable à la réalisation de l’action. Et enfin, la dernière étape « aucune tension » permet d’agir sans stress, car il est connu que lorsqu’on agit tout en étant tendu, on n’est pas productif. Et il est également important dans cette étape de lâcher prise de temps en temps, prendre du recul pour mieux rebondir.

https://www.youtube.com/watch?v=r8e8MiUSjnc

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment y voir PLUS CLAIR avec le TEST de la PASSION (Positive Jessica) » :

Olivier Roland : Bonjour, ici Olivier Roland. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo, je suis actuellement avec Positive Jessica. Salut Jessica !

Jessica : Hello Olivier.

Olivier Roland : Et donc, j’ai tenu à faire cette vidéo pour partager avec vous une découverte que j’ai faite grâce à Jessica, qui s’appelle le Passion test.

Jessica : Oui, le test de la passion.

Olivier Roland : Jessica est venue m’interviewer il y a quelques mois à Lille et elle a absolument insisté pour que je fasse ce Passion Test. Même d’ailleurs au début, j’étais un petit peu réticent et elle m’a dit : Hey, vas-y, c’est super intéressant et tout. On l’a fait et j’ai trouvé ça absolument génial. Donc, restez bien avec nous parce que vous allez voir, c’est court, intense et c’est vraiment très instructif.

D’abord, est-ce que tu peux te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Jessica : Yes, merci Olivier. Merci d’être là, de nous écouter aussi. Alors, qui suis-je ? Je suis Positive Jessica, assez positive, fun et funky. J’aide les gens à découvrir ce qu’ils veulent, avoir plus de clarté dans leur vie et faire en sorte d’atteindre leurs objectifs donc leurs passions. Quand je parle de passion, c’est vrai qu’en francophonie, le mot passion peut dire plusieurs choses. Et pour clarifier, pour moi, passion, de vivre ses passions, c’est de faire ce qu’on aime. Quand on se réveille avec passion, avoir une vie passionnante, c’est d’aimer sa vie, aimer ce qu’on fait. Donc, vraiment clarifier ça. Le test de la passion aide à clarifier ce qu’on veut. Et après aussi, il y a tout un processus dont on va parler aujourd’hui sur une fois qu’on est clair sur ce qu’on veut, comment on fait pour attirer ça dans notre vie. Et donc, être créateur de notre vie ? Je m’appelle la Life Designer, donc de créer votre life design.

Olivier Roland : Designer votre vie.

Jessica : Designer votre vie.

Olivier Roland : Ok. Est-ce que tu peux partager un peu ce que c’est le Passion Test ?

Jessica : Yes ! Le test en soi qu’on a fait à Lille ensemble, c’est un processus, un test qui nous aide à découvrir qu’est-ce qu’on aime, quelles sont nos passions mais en ordre de priorité. Parce qu’il était démontré par plusieurs études que de se concentrer sur trop de choses à la fois, on n’arrive pas vraiment à nos buts très facilement. Ça prend beaucoup plus de temps. Et donc de se concentrer sur seulement 5 passions, en ordre de priorité, de savoir avoir la clarté totale par rapport à ça, on arrive à atteindre notre vie idéale, vivre une vie plus passionnante beaucoup plus rapidement et beaucoup plus facilement.

J’ai un petit secret. C’est déjà le premier secret qui va sortir dans cette vidéo. C’est le secret pour vivre et garantir une vie passionnante dès aujourd’hui. Donc, prenez note, c’est tout simple mais ça marche. Et le secret, c’est : à chaque fois que vous êtes face à un choix, une opportunité ou une décision, vous choisissez en faveur de vos passions. C’est tout simple mais c’est vrai. Une fois qu’on a une liste, on est clairement… donc tu as fait tes 5 passions, et tu as ta liste top 5, et maintenant tu n’as plus de doute sur ce qui compte vraiment pour toi, pas intellectuellement mais par rapport à ton cœur parce que le matin quand tu te lèves, ce n’est pas : oui, il faut que je me lève. Il faut que je sois passionnée. Non. Tu te lèves parce que tu aimes ton travail, tu adores ta vie, tu voyages, tu fais vraiment ce que tu aimes, tu as une vie passionnante, donc tu te réveilles même avant le réveil et tu t’éclates parce que c’est quelque chose qui vient de l’intérieur, c’est une passion et pas intellectuel. Une fois qu’on a défini ça, on a notre top 5 et on se dit : maintenant, je vais choisir en faveur de mes passions à chaque fois que je fasse un choix, une décision, une opportunité. Ce qui se passe tout le temps. Tout le temps, il y a des petits choix du genre : Est-ce que je vais prendre la douche aujourd’hui ? Est-ce que je vais dîner avec des amis ? Est-ce que je change de pays ? Est-ce que je me marie ou pas ? Des grandes décisions comme ça.

Olivier Roland : Ça devient une sorte de guide, de fil rouge pour toutes les décisions de la vie, qu’elles soient petites ou grandes.

Jessica : Oui.

Olivier Roland : Donc, ça nous économise quand même pas mal de confusion, de doute et aussi d’énergie parce qu’on a cette espèce de guide finalement qu’on s’est créé nous-mêmes, et qui nous permet de mieux naviguer dans la vie.

Jessica : Et le secret vraiment pour vivre une vie passionnante dès aujourd’hui, c’est à chaque fois que vous êtes face à un choix, une opportunité, des décisions, choisissez en faveur de vos passions.

Olivier Roland : Et donc ce test, en fait, vous permet vraiment d’avoir une clarté par rapport à ce qui vraiment compte pour vous, qui est assez impressionnant. Je veux dire, je considère que je ne suis pas le dernier des imbéciles pour fixer mes priorités et décider de ce qui est plus important dans la vie, mais pourtant, le fait d’avoir fait ce test effectivement donne une clarté supplémentaire. Même si aujourd’hui vous estimez que vous êtes en bonne voie par rapport à ce qui compte pour vous, c’est vrai que ça donne quelque chose en plus. Et pourtant, le principe est tout bête. C’est ça qui est fort. Mais personne ne le fait.

Jessica : Oui, c’est simple, c’est efficace et concret. Et je me rappelle, tu étais assez étonné par rapport aux résultats que tu as eu parce que des fois, on a tellement des schémas, même si on est quand même quelqu’un d’assez élevé, on va dire, ou d’assez successful.

Olivier Roland : Qui a du succès.

Jessica : Qui a du succès ou qui a quand même une vie déjà extraordinaire. Et même comme ça, on pense qu’on a une clarté totale. Et quand on fait le test, on se rend compte qu’on avait déjà des idées, des préjugés, des choses déjà définies par l’extérieur, par notre environnement ou par des règles ou des schémas qu’on avait il y a quelques années. Et quand on fait le test, on se rend compte au moment présent qu’est-ce qui compte le plus pour moi au plus profond de moi dans mon cœur.

Olivier Roland : Ça, c’est vrai oui. Il y a des habitudes comme ça qui se sont mis en place, et c’est vrai qu’on n’a pas forcément fait un check up au bout de deux ou trois ans pour dire : Hey ! Est-ce que c’est toujours aussi important pour moi ? Et là, ça permet de se recentrer un petit peu, de prendre un peu de recul et de se dire : Ah mais oui, le test là, j’avais deux choses qui comptaient vraiment pour moi, et ça m’a permis de hiérarchiser mes priorités. C’était vraiment intéressant.

Jessica : Dont ton livre qui va bientôt sortir.

Olivier Roland : Normalement. Mais là, j’en suis à 90, 95%. Ça devrait cette année oui. Oui, là, on a vu qu’il était effectivement au top de mes priorités.

Jessica : Ce qui t’a un peu étonné aussi.

Olivier Roland : C’est ça qui était intéressant. Je n’étais pas non plus dans la confusion totale. Je savais que c’était dans le haut de mes priorités. Mais c’est vrai que ça m’a permis d’avoir une clarté supplémentaire. Donc, je me suis dit que c’est vraiment le top du top qui est plus important que tout le reste.

Jessica : Ce que je trouve vraiment génial avec ce processus, et puis après, on va parler aussi de la formule de comment faire en sorte une fois qu’on est clair d’attirer ça dans notre vie mais avant ça, ce processus, on peut l’appliquer quand on est complètement flou. Par exemple, il y a des gens qui pensent qu’ils n’ont pas de passion ou qui ont trop de passions. Moi, c’était le cas de j’ai trop de passions. J’ai trop de choses, j’ai trop envie de faire des choses, j’ai eu la chance de pouvoir être élevée dans une famille dans le développement personnel, éduquée par quelqu’un qui était vraiment ouvert à beaucoup de possibilités. Moi, on m’a toujours dit quand j’ai grandi : Si tu veux, tu peux. Tu as des passions, si tu as envie de réussir sur quel que soit le domaine, tu peux y arriver si tu en as envie. Et moi, j’ai dit : j’ai envie de tout, j’adore tout, je suis juste quelqu’un de passionné. Donc, comment savoir par où commencer ? Pour moi, c’était énorme. Par contre, il y a des gens qui sont dans une autre catégorie, on va dire, où ils pensent qu’ils n’ont pas de passion. C’est métro, boulot, dodo, ou ils aimeraient bien mais ils ne savent pas qu’est-ce qui est vraiment important pour eux, ou est-ce qu’ils ont vraiment une passion ? On a tous une passion. Et ce processus aide tout le monde à définir ça. Des gens qui n’ont jamais fait de développement personnel, ou même de clarification, ou de business d’entrepreneuriat qui commencent ou alors des gens comme Jack Canfield .. des grands du développement personnel. On a des gens qui ont fait le test et ont fait témoignages en vidéo par rapport à ce test. Et même eux qui sont, on va dire, reconnus mondialement pour atteindre le succès et enseignent les règles du succès à travers le monde, eux trouvent quelque chose d’unique dans ce test. Donc, ça peut servir à tout le monde. Et c’est quelque chose qu’on peut réutiliser. C’est vraiment fun.

Olivier Roland : Ok. Donc là, je pense qu’il y a plein de gens qui se disent : Waouh ! C’est super ! Alors, comment on fait pour passer ce test concrètement ?

Jessica : Je vous donne rendez-vous donc sur le test de la passion, testdelapassion.com

Olivier Roland : Il y a un lien juste en dessous de la vidéo.

Jessica : Exactement. Et puis pour des petites vidéos aussi sur positivejessica.com ; mais je vais vous laisser quand même avec une autre formule, un peu plus d’informations et de belles choses. En fait, une fois que vous êtes clairs sur ce que vous voulez, vous avez après comment créer ça. Est-ce que je peux partager la formule ?

Olivier Roland : Vas-y. Non, tu ne peux pas.

Jessica : Intention, attention, aucune tension. Clairement définir son intention.

C’est en ordre, il ne faut pas sauter d’une étape à l’autre.

Première étape, intention, clairement définir son intention.

Même si vous ne faites pas le test, vous pouvez déjà commencer à écrire une liste de choses que vous adorez. Vous répondez à la phrase : « Quand ma vie est idéale, je… » Quand ma vie est idéale, je voyage autour du monde en première classe. Quand ma vie est idéale, je partage des moments extraordinaires avec mon conjoint. Quand ma vie est idéale, je suis un New York Times best-seller, un best-seller sur Amazon sur mon ouvrage. Quand ma vie est idéale, j’ai un blog extraordinaire avec énormément de succès. Et vous commencez à lister. Vous allez voir que vous n’avez pas l’habitude de faire ça. Ça va peut-être être difficile de juste déjà commencer à faire la liste. Donc, prenez le temps. Ça, c’est un challenge que je vous donne.

Olivier Roland : Voilà un exercice, un challenge pour vous, quelque chose de concret que vous pouvez appliquer maintenant. Donc, vous prenez une feuille de papier, vous ouvrez un document sur votre ordinateur et vous décrivez c’est quoi la journée idéale, ou même la vie idéale ?

Jessica : Non, quand ma vie est idéale, je… dans le moment présent.

Olivier Roland : Quand ma vie est idéale, je… et on peut faire autant de lignes qu’on veut.

Jessica : Autant de lignes que vous voulez. Normalement, on dit dix. Mais allez-y si vous en avez plus.

Olivier Roland : Donc, on doit commencer chaque phrase par ça ou…

Jessica : Ou on met quand ma vie est idéale, je… et puis on complète le reste de la phrase. Quand ma vie est idéale, je passe de temps de qualité avec mes amis et ma famille. Je tatatata.

Olivier Roland : Alors, est-ce qu’on peut juste dire : Je suis beau, riche et intelligent ou il faut être plus spécifique que ça ?

Jessica : Etre beau et riche et intelligent sont trois trucs différents. Ce sont trois passions. « Je suis beau », ça veut dire quoi être beau ? Est-ce que c’est beau intérieurement ? Est-ce que c’est beau physiquement ? Est-ce que c’est beau en termes d’énergie ? Par exemple, une de mes passions, ma cinquième passion est j’ai un corps extraordinaire avec une énergie débordante, une vitalité extraordinaire. Ça, c’est une de mes passions. Ça peut être aussi juste beau spirituellement. Enfin, définir qu’est-ce que ça veut dire « être beau » dans une phrase. Après, riche. Riche ça veut dire quoi ? Riche par rapport à ses amis ou riche en avoir financier ?

Olivier Roland : Il faut être spécifique, aller plus loin.

Jessica : Mais ne pas en faire toute une thèse.

Olivier Roland : Ok. Dix lignes maximum. L’idéal, c’est d’être synthétique mais pas trop.

Jessica : Voilà. Il faut que ça soit clair pour vous.

Olivier Roland : Ok, c’est une bonne première étape par rapport au test de la passion.

Jessica : C’est une bonne première étape parce que vous allez voir après, avec le test, vous pouvez définir quelles sont vos top 5. Il y a un processus d’élimination. On fait un travail dessus, c’est simple mais il faut connaître le système, et on fait donc le test qu’on avait fait ensemble. Mais même sans le faire, vous avez déjà clairement défini un petit peu vos intentions. Première étape.

Deuxième, y porter attention.

Une fois qu’on a clairement défini ce qu’on veut, deuxième étape, c’est porter attention. Avec le test de la passion, on dit : L’action engage l’attention. Beaucoup de fois, on fait un plan d’action, on détermine nos buts et on va vers un objectif, vers notre passion. Donc, l’action engage l’attention. Et pourquoi on dit ça ? C’est que la seule raison pour laquelle on fait des choses pour atteindre des objectifs, c’est juste pour y porter attention. C’est pour dire à notre esprit, à notre cerveau, notre environnement : Ah là, c’est quelque chose qui est important pour moi. Combien de fois ? Est-ce que ça t’es déjà arrivé Olivier ? Est-ce que des fois tu as eu clairement une intention ? Tu dis : je sais ce que je veux. Je veux ça. Tu y as porté attention, tu as créé des actions envers ça et ça s’est réalisé d’une manière complètement inattendue.

Olivier Roland : Après, ça ne doit pas forcément être un miracle qui va réaliser le truc mais c’est un petit peu la même chose que quand on achète une voiture et d’un seul coup, on voit le même modèle qui apparaît du jour au lendemain partout. On se dit : waouh ! C’est dingue ! Tout le monde s’est acheté la voiture en même temps que moi. En fait, non, elles étaient là avant. C’est une métaphore, ce n’est pas exactement le même processus mais on a finalement notre cerveau. On a acheté une voiture, c’est l’intention. On a fait quelque chose et notre cerveau a mis en place un filtre qui repère les mêmes modèles partout. C’est juste qu’elles étaient là avant mais votre attention est différente.

Jessica : On attire et on en parle autour de nous aussi. Par exemple, pour un truc un peu plus personnel, une relation. Et ça, c’est aussi le genre d’attention. Donc, l’action engage l’attention. Mais aussi, quel genre d’attention portez-vous ? Par exemple, quelqu’un qui est célibataire. Par exemple, une femme qui raconte tout ce qu’elle n’aime pas chez les hommes. Oh, je n’aime pas comment telle ou telle personne est habillée. Je n’aime pas comme ça s’attache, négatif, nanana.

Olivier Roland : Elle va se focaliser sur les choses négatives.

Jessica : Je passe ma vie à la maison avec mon chat et je ne sors jamais, je ne vais pas attirer l’homme idéal. Et mes copines, qu’est-ce qui va se passer quand elles rencontrent des hommes ? Elles vont savoir exactement ce que je ne veux pas. Mais quand elles voient quelqu’un peut-être qui me convienne, elles n’auront jamais le clic en train de dire : Ah, mais cette personne plairait à Jessica. Par contre, si je n’arrête pas de dire ce que j’aime chez mes amies, chez des hommes que je vois : Ah tu vois, ce n’est pas mon genre d’homme, par contre j’adore comment il est habillé, j’adore sa manière de parler. J’adorerai trouver quelqu’un qui soit dans le même travail que moi. De parler de ce que je veux, de ce que j’aime, et d’y porter attention, mes copines quand elles rencontreraient quelqu’un qui peut correspondre, automatiquement, elles vont avoir de la pensée, et c’est tout inconscient. Est-ce que c’est de la magie ? Non, ce n’est pas de la magie. Mais on ne peut pas savoir. Le plan, ce n’est pas en disant : Oui, je vais m’inscrire sur un site de rencontres. Peut-être de le faire, ça va me faire en sorte de créer un profil et donc définir ce que je veux, intention. J’y ai porté attention, donc j’en ai parlé autour de moi aussi. Mais peut-être que c’est ma copine ma voisine qui a rencontré telle ou telle personne, qui va me montrer l’homme de ma vie. Je n’aurai jamais pu imaginer ça.

Olivier Roland : Oui. Donc, ça permet non seulement de que le cerveau soit plus attentionné sur ce qui l’importe mais aussi de mettre en place un environnement qui est plus favorable à la réalisation de nos objectifs.

Jessica : Exactement, et c’est de même pour les projets professionnels. Ça m’est déjà arrivé. Ça fait deux ans que j’utilise ce processus et il y a des choses, moi, je n’y comprends rien du tout mais ça marche. Derrière, il y a la logique. On a pu avoir pourquoi est-ce que ça a marché. Mais je n’aurai jamais pu imaginer ça, que toutes ces choses se concrétisent aussi rapidement avec un processus aussi simple. Donc première étape, intention, clairement définir ce qu’on veut avec le test de la passion. Etape numéro deux, porter attention, donc aussi des rituels le matin. Par exemple, je veux avoir un corps extraordinaire. Je bois du jus vert le matin, je fais du yoga. C’est y porter attention.

Olivier Roland : C’est de se faire des actions concrètes.

Jessica : Et se faire des actions concrètes exactement.

Olivier Roland : Parce que si vous souhaitez juste un objectif sans jamais rien faire pour y avancer, ça ne va servir à rien.

Jessica : Oui. La loi d’attraction, j’adore. Mais s’assoir et dire hum, je veux un million de dollars et passer ma vie sur mon canapé.

Olivier Roland : Qui tombe du ciel.

Jessica : Ça ne va pas se passer.

Olivier Roland : Vous allez attendre longtemps, oui.

Jessica : Exactement. Et la troisième partie avec laquelle j’ai un petit peu plus de mal, moins maintenant qu’il y a deux ans, c’est l’aucune tension. C’est-à-dire, l’aucune tension, c’est d’agir sans tension, c’est de faire des actions. Beaucoup de fois par exemple quand on lance un blog ou qu’on lance un business ou même quand on essaie de trouver une relation, etc., on est tellement attaché à notre plan ou à comment on va le faire, il y a de la tension dedans et on est stressé par rapport à ça, rarement, c’est comme ça que les choses vont se réaliser. C’est vraiment avec aucune tension. Il y a des outils. Avec le test de la passion, sur la formation, on a des outils qui nous aident à vraiment passer un étape de contraction, on va dire, à un étape d’expansion. Mais pensez vraiment. A chaque fois que vous êtes en train d’agir vers votre rêve, vers une passion, et vous êtes tendus, ce n’est pas productif. C’est vraiment aucune tension et aussi le lâcher prise. C’est-à-dire, une fois que vous avez tout mis en œuvre et vous avez vraiment tout fait, ayez foi que ça va se passer, parce que beaucoup de fois, il faut juste lâcher un peu la chose pour que ça arrive.

Par exemple, il y a des gens qui mettent un mailing. J’en parlais l’autre jour avec un de nos collègues. Ecrire un mailing, il fallait absolument qu’il écrive ce mailing, il était stressé, il n’avait pas d’idées, il était là, c’était vraiment difficile et il fallait absolument qu’il aille chercher son enfant à l’école. Et donc, il n’a réussi à finir son email. Il était contrarié, énervé, il prend sa voiture. Il va chercher son fils à l’école. En revenant, il a eu l’idée. Il a fait waouh ! Il arrive. En deux minutes, il envoie l’email et c’était génial. Il aurait pu faire ça vingt minutes avant au lieu de passer 20 minutes en train de stresser à cause d’un email. Il peut se lever, faire un thé, marcher un petit peu dehors.

Olivier Roland : Petite promenade, méditation. Parfois quand vous bloquez un peu sur un truc, c’est bien de vous distraire.

Jessica : Donc intention, attention, aucune tension.

Olivier Roland : Comment tu gères l’équilibre parce que l’action, ça engendre une certaine tension. Comment tu gères justement cette…

Jessica : Qu’est-ce que tu veux dire, l’action engendre…

Olivier Roland : Parce qu’il y a des gens qui sont trop relaxés justement par rapport aux actions qu’ils doivent mettre en place, par rapport à leur intention. Ils sont trop dans la partie, on va dire, attraction, la loi de l’attraction. Ils sont là : Hey ! Je veux un million de dollars qui tombe du ciel. Et puis, ils sont très relaxés par rapport à ça, tu vois, mais un peu trop. Dans l’action, c’est justement être dans l’attention. C’est de se dire : Ok, il faut quand même que je me bouge les fesses, sinon il ne va rien se passer. Mais là, tu es en train de dire : Parfois, il faut lâcher prise. Alors, comment ?

Jessica : Ah ça, c’est un ordre. La formule, il ne faut pas lâcher prise avant l’action. C’est vraiment intention d’abord, parce qu’il y a de gens qui commencent à l’action sans avoir clairement un but défini. Ça aussi, c’est une catastrophe.

Olivier Roland : On est d’accord.

Jessica : Donc, on commence par l’intention.

Olivier Roland : Quand est-ce que tu dis : l’action est terminée et maintenant, je peux me relâcher un peu ?

Jessica : C’est, je me dis : j’ai vraiment tout fait dans mon pouvoir. J’ai tout fait. Par exemple, l’idée pour un blog. Je ne sais pas exactement tout ce que je dois faire mais dans l’image que j’ai, j’ai fait mon site au top, j’ai fait toutes mes vidéos, j’ai publié, je suis vraiment en train de mettre tout. Avec la formation de Blogueur Pro, j’ai vraiment tout fait ce qu’Olivier m’a dit, j’ai tout mis en œuvre. Maintenant, je respire, je continue à faire ce qui doit être fait au quotidien, j’améliore tous les jours mais j’ai confiance que ça va fonctionner. J’en parle à tout le monde sans tension.

Olivier Roland : Tu parles du fait qu’au bout d’un moment on a acquiert une certaine maîtrise et justement, la tension devient moins au fur et à mesure. C’est comme dans toute activité finalement, au début vous deviez réfléchir à fond parce que si vous faites de la salsa par exemple, pour faire chaque pas, puis après, ça devient tout fluide en fait et on peut justement commencer un petit peu à apprécier un petit peu.

Jessica : Et ça doit être fun. Une vie passionnante, c’est fun. Je veux dire, toi, tu as mis des systèmes en place pour faire en sorte que tu es dans la créativité, tu fais ce que toi tu es doué à faire, des vidéos. On est là en train de parler mais ce n’est pas toi qui va le monter, ce n’est pas toi qui vas faire tout ça. Au début, c’est vrai que on commence par on doit faire.

Olivier Roland : Vous savez que vous aussi, vous pouvez mettre en place des systèmes qui travaillent pour vous.

Jessica : Voilà, exactement. Et faire des partenariats aussi. Il y a toujours des façons de trouver une solution et pas être focalisé dans le fait : je dois faire mon site, je n’y comprends rien, il faut que j’apprenne à faire un site, il faut que j’apprenne. Et vous passez deux mois en train de procrastiner et pas en train de faire votre truc parce que quand en fait, il y a quelqu’un qui était dans la même formation, vous pouvez être sur Facebook. Moi, je suis super douée à faire des emails. Par contre moi, tout ce qui est programmation, ce n’est pas moi. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui veut faire un échange de temps ? Et en deux heures, vous trouvez quelqu’un juste parce que vous avez un peu ouvert les possibilités. Et vous avez dit : Ok, qu’est-ce qui fera en sorte que j’atteigne mon but, j’y porte attention mais sans tension. Parce qu’on est vraiment bien fait au fait. La nature nous a bien fait. C’est tout bête mais c’est vrai. Quand on est dans un état de contraction, ce n’est pas bien mauvais, c’est juste un signal que notre GPS intérieur – j’avais un truc qui s’appelle le GPS intérieur – et qui nous dit : avance ou stoppe, comme quand on conduit, c’est le feu rouge ou le feu vert. Et quand c’est rouge, quand on est en état de contraction, c’est juste un signal qui nous dit : arrête-toi, pense deux secondes, prends du temps. Des fois, on est dans cet état de contraction. Une chose à faire c’est : bon, je me lève, je vais prendre un thé, je vais respirer, je vais penser à autre chose pendant quelques minutes. Moi, j’adore par exemple faire une sieste. Même pendant que je dors, je fais une sieste, on en a parlé tout à l’heure. Juste après ma sieste, j’ai plein d’idées. J’ai toujours un petit carnet près d’où je dors et j’écris plein de trucs. Pourquoi ? Parce que je suis dans cet état un peu alpha, un peu relaxe, et puis j’ai plein d’idées, plein de trucs et j’écris. Ça, c’est une de mes manières de fonctionner. Il y a des gens qui ne sont pas du tout ça. C’est dans la douche, ou c’est en faisant du sport, ou c’est en dansant, ou c’est en criant, ou c’est je ne sais quoi. Utilisez vos outils. Après, mettez-vous et dites : il y a toujours une solution. Ça, c’est un truc que mon père m’a toujours dit. Il y a toujours, toujours, toujours une solution.

Olivier Roland : Ton père Christian Godefroi, je précise pour ceux qui ne savent pas, qui était un grand infopreneur français, qui nous a quittés malheureusement il y a quelques années.

Jessica : Il m’a toujours dit : tu sais Jessica, il y a un problème mais il y a toujours mille solutions pour ce problème-là, il faut juste la trouver. Il faut savoir qu’il y a des solutions. Et donc, il y a toujours une solution qui ferait en sorte que vous pourrez agir sans tension. Donc, si vous procrastinez, si vous êtes là : oui, oui, ça va arriver, posez-vous la question pourquoi est-ce que je fais ça ? Et après, trouvez une solution. C’est tout simple. Et s’il y en a beaucoup qui procrastinent et qui n’avancent pas, c’est parce qu’ils n’ont pas une intention clairement définie. C’est qu’ils pensent que oui, je veux beaucoup d’argent. Par exemple, il y a beaucoup de gens qui viennent et font le test qui disent : je veux être multimillionnaire. Mais ce n’est pas vraiment être multimillionnaire qui est une de leurs passions. Je suis sûre que Donald Trump, lui, c’est une de ses passions. Il kiffe faire de l’argent.

Olivier Roland : Je pense qu’il kiffe pas mal.

Jessica : Il aime faire de l’argent.

Olivier Roland : Donald Trump c’est un milliardaire américain.

Jessica : Oui. Milliardaire américain dans l’immobilier.

Olivier Roland : Qui a été complètement ruiné dans les années 90 et qui a récupéré complètement, en étant même pas en partant de zéro, mais en partant de moins plusieurs dizaines de millions de dollars, je ne sais pas quelle était sa dette, mais c’est incroyable.

Jessica : Et il est incroyable. Pour lui, il adore l’argent. Moi, personnellement, j’aime bien l’argent parce que ça rapporte de la liberté par exemple. J’adore avoir de la liberté, de pouvoir voyager quand je veux. Comme toi, je sais que c’est un de tes grands trucs. C’est aussi de pouvoir partager des moments dans des endroits uniques, avec des amis, avec de la famille pouvoir vivre certaines choses. Aussi, pouvoir développer mon entreprise, engager du monde, vraiment créer plus de valeur, payer plus de formation. C’est ça qui est plus important pour moi. Et c’est ça qui fait en sorte que oui, peut-être que derrière, je vais faire beaucoup plus de sous parce que je sais clairement pourquoi.

Olivier Roland : Pourquoi tu fais de l’argent ? A quoi ça va te servir ?

Jessica : Voilà. Et donc, si certaines personnes, si vous nous regardez, vous dites : j’ai un projet mais je n’avance pas vraiment, posez-vous la question : pourquoi est-ce que vous faites ce projet ? Qu’est-ce qu’il y a derrière tout ça ?

Olivier Roland : Quel est votre big why ?

Jessica : Oui. Le big why. Et puis là, je peux vous dire que vous allez vous réveiller, vous allez faire des choses que vous n’aimez pas trop faire. Parce qu’on fait tous des choses qu’on n’aime pas trop faire au début. Et puis même, il y a toujours quelque chose qui arrive, il faut gérer. D’abord, on n’a pas l’équipe. Donc, il faut faire les montages, il faut apprendre à faire ça. Il faut faire des partenariats. Tout ça. Mais après, on a toute l’équipe en place. Il y en a un qui s’engueule avec l’autre. Il y a toujours quelque chose à gérer. Sauf que si on a notre big why comme tu le dis, aucune tension.

Olivier Roland : Ecoute, merci Jessica. Je pense que tu nous as donné un très bon aperçu de justement cette technique et comment l’utiliser. Et là, vous avez vraiment déjà des choses que vous pouvez concrètement appliquer. Vous avez un exercice à faire, je compte sur vous pour le faire. Donc pour ceux qui sont intéressés pour faire ce test, ils peuvent aller sur le lien qui apparaît là en dessous de la vidéo et dans la description aussi. Vous laissez simplement votre email et Jessica vous enverra gratuitement une suite. C’est trois vidéos ? C’est ça ?

Jessica : Exactement.

Olivier Roland : Trois vidéos en fait qui vont vous expliquer la méthode dont vous allez pouvoir faire ce passion test par vous-même. Ça, c’est entièrement gratuit. Par contre, juste par transparence, je préfère vous prévenir, c’est quand même bien d’avoir quelqu’un qui vous pousse un petit peu dans vos retranchements parce que quand j’ai fait le passion test, c’est Jessica qui a dit : Allez ! Vas-y ! Et puis, elle me reposait la question et hop, et hop et hop encore. Tu ne me lâchais pas. Et des fois, je disais : ah, mais non. Et tout ça parce que c’est vrai que ça fait quelque chose aux tripes et c’est quand même bien d’avoir quelqu’un qui nous pousse un petit peu.

Après, vous pouvez faire ça avec un ami, par exemple, où vous pouvez partager la méthode. Mais si vous voulez qu’il y a quelqu’un qui est un spécialiste, quelqu’un qui est un expert dans le sujet qui vous accompagne sur là-dessus et qui vous pousse dans vos retranchements, il y a un petit investissement à faire. Vous verrez. De toute façon, Jessica va vous expliquer tout ça. Mais déjà, vous pouvez regarder gratuitement la technique en allant sur le lien qui apparaît là. Voilà.

En tout cas, je vous le recommande. Franchement, ce n’était pas un truc qui à la base me motivait beaucoup et je te remercie beaucoup d’avoir insisté pour que je le fasse parce que c’est vraiment intéressant. Donc, regardez les vidéos, voyez si c’est intéressant pour vous. Et puis en tout cas, moi, je vous recommande d’essayer cette méthode. Merci beaucoup Jessica.

Jessica : Merci à toi Olivier. Merci à vous.

Olivier Roland : Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime » juste en dessous et puis partagez-la. Et puis, il n’y a pas d’autres appels à l’action. Allez voir ce test et vous m’en direz des nouvelles.

Jessica : Bye, bye !

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

passion positive