Comment vaincre la PEUR de faire votre PREMIÈRE vidéo ! :)

Aujourd’hui je partage avec vous, en DIRECT du Web Deux Connect, comment faire votre PREMIÈRE vidéo ! 🙂
<br />► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

« Avoir peur mais le faire quand même » et progresser pas-à-pas voilà les principes qui vont vous faire vous lancer et RÉUSSIR, si vous vous accrochez !

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Parfois, c’est en recherchant l’authenticité même dans l’imperfection qu’on arrive à avoir le succès. Dans cette vidéo, Olivier Roland explique qu’on n’a pas besoin de se prendre la tête pour faire quelque chose. Il suffit d’avoir l’approche 20/80, c’est-à-dire 20% de travail amène 80% de résultat. L’exemple qu’il a pris est la manière qu’il a tournée cette vidéo durant laquelle il répond à une question de l’un de ses auditeurs « comment faire sa première vidéo ? ».
1 – La peur de la première vidéo : Une des peurs des personnes quand elles font leur première vidéo est « De quoi vais-je avoir l’air ? Tout le monde va repérer mon petit tic de langage. Quelle voix horrible j’ai, etc. » Le premier conseil que je donne aux personnes qui me demandent comment se lancer est : « Il faut avoir peur et le faire quand même ». Je me rappelle de mon tout premier podcast que j’ai publié en 2008-2009. Quand j’enregistrais, j’avais peur. Je me disais que les gens vont entendre ma voix. Il n’y a que ma mère qui va aimer. Les autres vont se moquer. Mais j’ai juste eu peur, et je l’ai fait quand même.
2 – Se lancer même dans l’imperfection : Sachez que quand vous publiez votre première vidéo, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise est qu’il n’y aura personne qui verra votre vidéo à part votre mère. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a personne qui verra votre vidéo à part votre mère. Donc, peu importe que cela soit imparfait, que vous bafouilliez ou que vous avez eu peur. Vous pouvez être imparfait au début d’autant plus que vous n’avez pas d’audience. C’est en pratiquant au fur et à mesure que vous allez acquérir plus d’aisance et plus de maturité en vidéo. Votre audience va se construire petit à petit. C’est la même chose quand vous créez un blog. Votre premier article n’a pas besoin d’être parfait au point qu’il mérite le prix nobel de littérature. De toute façon, il n’y a personne qui le lit.
3 – N’ayez pas peur d’être imparfait : Donc, au début, vous démarrez de manière imparfaite. Vous continuez à progresser de manière imparfaite. Au final, vous serez toujours imparfait mais vous aurez quand même progressé un peu. C’est l’exemple d’une de mes vidéos que j’ai tournée sur un camion. Elle est loin d’être parfaite, mais cela n’a pas empêché l’audience d’apprécier cela. Au fait, l’une des clés de réussite sur Internet aujourd’hui, c’est qu’on peut faire du marketing direct. On n’a plus besoin de demander la permission pour publier ou échanger avec son audience. Ce qu’apprécient mes fans, c’est cette authenticité, cette imperfection, cette connexion beaucoup plus humaine qu’on ne risque pas de trouver dans une émission de télé. Vous pouvez avoir cette connexion directe tout en ayant une audience de masse. Aussi, n’ayez pas peur d’être imparfait. Après, vous allez progresser.

http://www.youtube.com/watch?v=ez89ZStHvKc

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment vaincre la PEUR de faire votre PREMIÈRE vidéo ! 🙂 » :

Olivier : Bonjour, ici Olivier Roland, bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors, je suis dans un endroit un petit peu spécial puisque je suis actuellement au Web Deux Connect, et que tout le monde a la pêche. Et ce que je vais faire en fait, c’est que je vais montrer un petit peu à toute cette audience et puis à vous-même en même temps qu’il n’y a pas besoin de se prendre la tête. Souvent, les gens se prennent la tête sur des trucs qui ne servent absolument à rien. Et puis, il faut avoir cette approche du 20/80 : le 20% de travail qui amène 80% de résultats.

Donc, on va faire une vidéo sur un sujet. Alors, pour tous ceux qui suivent un petit peu la chaîne, vous connaissez un petit peu les sujets sur lesquels je fais des vidéos. Il y a l’entrepreneuriat, le blogging, je parle un peu de bonheur, comment être plus heureux dans sa vie, etc. Donc, allez-y ! Quel est le sujet que vous aimeriez que je traite dans la vidéo que je vais faire maintenant ?

Intervenant 1 : Une application pour gagner en productivité.

Olivier : Une application pour gagner en productivité, Ok. D’autres idées ?

Intervenante 2 : Comment vivre avec un entrepreneur.

Olivier : Comment vivre avec un entrepreneur ? Alors, moi je vis avec moi-même très bien. Donc, je ne sais pas si je pourrais en parler plus que ça.

Intervenante 3 : Comment faire sa première vidéo.

Olivier : Ok. Comment faire sa première vidéo ? Bon ben, en fait, ce n’est pas compliqué. Tu mets ça et tu appuies sur Rec.

Intervenant 4 : Qu’est-ce que vous avez appris aux Philippines ?

Olivier : Qu’est-ce que j’ai appris aux Philippines, Ok.

Intervenant 5 : Après, la méthode en quatre étapes pour raconter une histoire en vidéo.

Olivier : Ok. Alors, je ne suis pas une méthode particulière mais pourquoi pas. D’autres sujets ?

Intervenante 6 : Comment installer ça après sur Youtube ?

Olivier : Alors, ça, c’est technique. C’est tellement facile. Tu cliques sur Upload et voilà.

Donc, on avait… le tout premier c’était, tu peux me rappeler ? Une application pour une meilleure productivité. D’autres sujets ? Là-haut. C’est tombé sur toi, pas de bol.

Intervenante 7 : Comment supporter en fait de se voir en vidéo ?

Olivier : Je peux parler de ça. C’est vrai que c’est intéressant parce que une des peurs de beaucoup de personnes quand elles font leur première vidéo, qu’elles font leur premier podcast – donc le podcaster, c’est la même chose mais juste au format son – c’est : Oh mon dieu ! Mais de quoi je vais avoir l’air ? Tout le monde va se foutre de ma gueule, tout le monde va repérer mon petit tic de langage, ou quand ma voix va commencer à dérailler, ou etc. Et puis après, quand on s’écoute, on se dit : Mon Dieu, ce n’est pas possible. Ma voix, elle est si horrible que ça ? Waouh ! Et on se dit : Mais quand je vais uploader ça, les gens vont me jeter des tomates dans la rue. Ce n’est pas possible. Donc, je vais parler de ça. Ok. Comment faire sa première vidéo ? Comment se lancer ?

C’est vraiment une peur qui est extrêmement répandue et finalement, il n’y a pas grand-chose à dire. Moi ce que je dis toujours aux personnes qui me demandent des conseils par rapport à ça : écoute Olivier, j’ai écouté ma voix et franchement, c’est horrible. En plus, je suis timide, je bafoue, ce n’est pas parfait, etc. Moi, je leur dis toujours : il faut avoir peur et le faire quand même.

Je me rappelle de mon tout premier podcast que j’ai publié en 2008 ou en 2009, quelque chose comme ça. Et voilà, je me rappelle très bien. Quand j’enregistrais, j’avais peur. Je me disais : Mais mon Dieu, les gens vont entendre ma voix ! C’est quelque chose d’horrible ! Waouh ! Il n’y a que ma mère qui va me dire que c’est bien, les autres vont se dire : ce n’est pas possible.

Qu’est-ce que j’ai fait ?

Ce n’est pas si compliqué que ça en fait. J’ai juste eu peur et je l’ai fait quand même. Mais qu’est-ce que vous voulez faire d’autre au final ? Je veux dire à un moment, il faut se botter un petit peu les fesses et puis le faire. Et ce qui est génial aussi quand vous démarrez, quand vous démarrez votre chaîne Youtube, vous publiez votre premier podcast, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a personne qui verra votre vidéo à part votre mère. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a personne qui verra votre vidéo à part votre mère. Ok. Donc, on s’en fout que ça soit imparfait, on s’en fout que vous bafouez, on s’en fout que vous ayez peur, on s’en fout que ça soit quelque chose où on vous voit comme ça : Bonjour, aujourd’hui, je vais vous parler comment cultiver des poireaux et je ne sais plus quoi dire. Mais bref, on s’en fout parce que au début, vous pouvez être imparfait d’autant plus que vous n’avez pas d’audience. Et c’est au fur et à mesure en pratiquant – vous connaissez le vieux proverbe : c’est en forgeant que l’on devient forgeron – c’est au fur et à mesure que vous allez acquérir un petit peu plus d’aisance, un petit peu plus de maturité en vidéo, que ça va passer de mieux en mieux, etc. et que votre audience va se construire au fur et à mesure.

C’est la même chose quand vous commencez à créer votre blog. Votre premier article, ça n’a pas besoin d’être un truc où tout le monde va dire : Waouh ! Il faut absolument qu’on le propose pour le prix Nobel de littérature. Ok ? On s’en fout. De toute façon, il n’y a personne qui le lit encore une fois. Donc au début, vous démarrez de manière imparfaite, vous continuez à progresser de manière imparfaite et au final, scoop, vous serez toujours imparfait mais vous aurez quand même un petit peu progressé et ça pourra très bien passer.

Vous avez vu la vidéo que je vous ai montrée alors pour la chaîne Youtube, c’est-à-dire la fameuse vidéo où je suis sur un camion en train de parler des DBA. Elle était très, très loin d’être parfaite. Ça n’a pas empêché l’audience d’apprécier ça.

En fait, une des clés aujourd’hui pour réussir sur Internet, c’est que justement ce que permet Internet, ce qu’on peut et ce qui était très difficile à faire avant, c’est qu’on n’a plus besoin de ce que Seth Godin qui est un des grands justement penseur d’Internet et du nouveau marketing, on n’a pas besoin de gate keeper c’est-à-dire en gros, de personnes, de concierges qui vont décider si oui ou non vous passez et de suivre leurs consignes. Vous pouvez vous connecter directement à votre audience sans avoir besoin de demander la permission à qui que ce soit.

Et du coup, ce qu’apprécient les gens, en tout cas je pense que c’est ce qu’apprécient les gens qui sont abonnés à ma chaîne, c’est justement cette authenticité, cette imperfection, c’est cette connexion beaucoup plus humaine qu’ils peuvent avoir avec moi qu’en regardant une émission de télé où tout est cadré au millimètre près, où il y a des changements d’angles toutes les deux secondes parce que sinon, ça a été prouvé que votre cerveau commence à s’endormir. Donc, c’est pour vous maintenir éveillé de manière artificielle même si c’est super chiant, et où tous les mecs ont des supers sourires bright. Ils se brossent les dents au moins 17 fois par jour, sinon ce n’est pas possible.

Voilà, c’est ce que les gens apprécient aussi. C’est cette imperfection cette connexion, ils vont avoir la même connexion qu’ils vont avoir avec – je n’en sais rien moi – avec leur petit artisan, leur petit commerçant de quartier, le sourire, le bonjour Mr Duchemin, comment vous allez ? Comment va la grand-mère ? Comment va le chien ? Etc. Mais vous allez avoir cette connexion directe en pouvant toucher une audience de masse et ça fait toute la différence.

Donc, c’est mon conseil. Quand vous démarrez, n’ayez pas peur d’être imparfait. Au début, il n’y a personne qui vous écoute de toute façon. Après, vous allez progresser. Vous allez lentement monter en compétence. Vous allez toujours être imparfait, mais c’est aussi ce que votre audience aime.

Bon voilà, merci d’avoir regardé cette vidéo. Merci à vous public ! Yes ! Ils sont chauds ! Et je vais en parler après : dans une vidéo, ne jamais, jamais, jamais oublier l’appel à l’action. Donc, vous allez voir là en direct.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, vous pouvez toujours recevoir gratuitement mon livre « Zen et Heureux » en cliquant sur la couverture qui apparaît ici ou sur le lien qui apparaît là. Vous laissez votre prénom et votre email et je vous envoie le livre immédiatement. C’est comme ça, c’est gratuit. Et comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime » juste en dessous et puis partagez-la. Si vous n’avez pas aimé, cliquez sur « je n’aime pas », et puis bien sûr, ne la partagez pas.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. À demain pour la prochaine. Au revoir !

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂