Comment utiliser la NATURE comme source d’INSPIRATION pour votre BUSINESS

Aujourd’hui je partage avec vous un moment d’INSPIRATION que j’ai vécu en observant un peu la NATURE 🙂
<br />► Obtenez gratuitement mon livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/livre-offert

J’aborde notamment une question importante : faut-il tenter de CRÉER de nouveaux marchés ou plutôt s’ENGOUFFRER dans des marchés créés par des GÉANTS ?

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

La nature peut parfois nous donner de véritables leçons de vie. Dans cette vidéo tournée sur une plage de Buzios, au Brésil, Olivier Roland partage justement avec nous une scène de la nature qui l’a inspiré.
– Une histoire de mouette et de corbeau : J’étais en train de me balader sur la plage lorsque j’ai vu cette scène qui m’a inspiré. Une mouette est arrivée pour manger un poisson qui a échoué sur la plage. Très vite, une deuxième mouette, plus grosse, est arrivée et a chassé la première. Peu de temps après, il y a une troisième mouette, encore plus grosse, qui est arrivée et a chassé à son tour la deuxième mouette. Ce qui est étonnant, c’est qu’aucune mouette n’a réussi à percer la peau du poisson. Tout d’un coup, il y a un oiseau noir (un corbeau sûrement J) qui est arrivé et qui a chassé la mouette. Il a percé la peau du poisson immédiatement et a commencé à le manger. Mais, un autre corbeau plus gros est arrivé et l’a chassé. Donc, comme les mouettes, les oiseaux noirs se sont aussi chassés entre eux.
– La nature est une source d’inspiration : Parfois en regardant un peu ce qui se passe dans la nature, on peut avoir des inspirations, des choses qu’on peut apprendre par rapport à ce qu’on fait dans la vie ou dans le business. Deux choses m’ont frappé :
1- La plus forte des mouettes n’a pas réussi à faire ce que le plus faible des oiseaux noirs a fait. Il y a des gens qui se battent et finalement ils sont incapables de tirer la substantifique moelle de ce pour quoi ils se battent. La troisième mouette n’est pas partie mais est restée à l’écart pour guetter une opportunité. Le dernier corbeau était encore en train de manger le poisson lorsqu’un homme s’est approché pour se faire prendre en photo. Il s’est envolé. La mouette qui est restée a donc pu se procurer du poisson. C’est un bel exemple de persévérance. Une leçon que la nature peut nous donner sur la persévérance.
2- La mouette n’a pas réussi à percer la peau du poisson. Parfois, quand on est trop petit, on ne peut pas ouvrir un marché. Mais quand un gros arrive, il ouvre des tas d’opportunités pour les petits. Ex : Cela a été difficile d’entrer sur le marché des smarpthones avant l’arrivée d’iPhone. Cela demande des investissements énormes, beaucoup de recherches,…Quand iPhone est sorti, Apple a créé tout un tas d’opportunités pour des petits entrepreneurs qui ont pu faire fortune. Donc, parfois c’est intéressant de laisser les grands entrer sur le marché et de tirer parti des opportunités qu’ils offrent. Il ne faut pas avoir honte d’attendre son tour.
– Est-ce que les oiseaux partis à la recherche de nouvelles opportunités en ont trouvé de plus intéressantes ? Peut-être qu’elles vont avoir le ventre creux aujourd’hui. Peut-être qu’elles tomber sur quelque chose de plus intéressant. Ceci est une excellente métaphore par rapport à la démarche d’entrepreneur. Quand on a un marché qui a été ouvert par des gros, est-ce qu’il faut rester un petit acteur dans le sillage ou aller se trouver une autre opportunité ? En restant dans le sillage, on peut quand même avoir un revenu qui peut être tout à fait suffisant en fonction de ses objectifs.

http://www.youtube.com/watch?v=uG366qQuqSs

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment utiliser la NATURE comme source d’INSPIRATION pour votre BUSINESS » :

Bonjour ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors, je me trouve actuellement à Buzios dans l’état de Rio de Janeiro au Brésil et je viens d’assister à un documentaire de Discovery Chanel en direct et ça m’a inspiré pour partager ce que je vais partager avec vous aujourd’hui.

J’étais sur cette magnifique plage, je venais juste d’arriver. Je commençais à méditer un petit peu devant ce magnifique paysage, et puis, il y a quelque chose d’intéressant qui s’est passé. Alors, vous voyez peut-être derrière moi là, il y a des oiseaux noirs qui sont en train de manger un poisson qui s’est échoué sur la plage. Et donc, j’étais en train de méditer et il y a une mouette qui arrivait pour commencer à manger ce poisson échoué sur la plage. Et très vite, il y a une deuxième mouette plus grosse que la première qui est arrivée, qui a chassé la première mouette. Et peu de temps après, il y a une troisième mouette encore plus grosse qui est arrivée et qui a chassé comme ça la deuxième mouette. Et le truc, ce qui est intéressant, c’est que aucune de ces mouettes, même la plus forte, n’a réussi à percer la peau du poisson. Je crois qu’il était un peu trop coriace pour elles.

Et puis d’un seul coup, il y a un de ces oiseaux noirs qui est arrivé et qui a chassé donc la mouette. Enfin quand je dis chassé, les deux premières mouettes sont carrément parties mais cette mouette-là est restée un petit peu à l’écart. Et dès que cet oiseau noir est arrivé, je ne sais pas ce que c’est, peut-être un corbeau, en tout cas c’est un gros oiseau noir, il a percé immédiatement le poisson. Il a commencé à le manger. Et ce qui est rigolo, c’est que peu de temps après, il y a un deuxième oiseau noir encore plus gros que le premier qui est arrivé et qui a chassé le premier. Ensuite, il y a un troisième oiseau noir encore plus gros que le deuxième qui est arrivé et qui a chassé le premier.

Donc, j’ai vu ça et j’ai trouvé ça fascinant en fait. Et je trouve que parfois, en regardant un petit peu ce qui se passe dans la nature, on peut avoir comme ça des inspirations, des choses qu’on peut apprendre par rapport à ce qu’on peut faire dans la vie, dans le business et puis prendre un peu conscience de comment l’univers fonctionne parfois. Voilà, quel est un petit peu l’ordre des choses ?

Et ce qui m’a frappé en fait dans cet exemple, il y a deux choses qui m’ont frappé. Déjà, première chose, il y a la plus forte des mouettes qui n’a pas réussi à faire ce que le plus faible des oiseaux noirs a réussi, à savoir percer le poisson. Et pourtant, elles se sont battues pour ça. Et ça m’a frappé parce que je me suis dit : c’est une bonne image que parfois là, il y a des gens qui se battent pour quelque chose que finalement, quand ils l’ont, ils sont incapables d’en tirer vraiment la substantifique moelle. C’est comme là, la troisième mouette qui a chassé les deux premières et qui n’arrivait pas à percer le poisson. Et puis, il y a le plus faible des corbeaux qui est arrivé et qui a comme ça percé le poisson et a commencé à le manger.

Mais ce qui est intéressant là-dedans, c’est que la mouette, elle n’est pas partie comme toutes les autres. Elle est restée un petit peu à l’écart et elle attendait l’opportunité de pouvoir elle aussi toucher, goûter à son petit bout de poisson qu’elle voulait tant. Et l’opportunité s’est présentée peu de temps après quand il y avait le troisième corbeau qui était en train de manger tranquillement son poisson, avec un qui était déjà parti et le deuxième qui était en train de regarder. Et là, il y a un homme qui s’est approché du poisson mais il ne s’intéressait pas à la scène, en fait. Il voulait juste se faire prendre en photo. Et donc du coup, les deux corbeaux se sont envolés et la mouette, elle, maligne, elle s’est juste écartée un petit peu et elle regardait ce que l’homme faisait. L’homme se fait prendre en photo et il est reparti. Et du coup, qu’est-ce qu’il y avait ? Il y avait ce morceau de poisson, enfin ce poisson encore bien complet qui l’attendait, il n’y avait personne pour le disputer. Et du coup, ce qu’elle a fait la mouette, elle s’est rappliquée immédiatement sur le poisson et elle a commencé à le manger. Voilà, tout simplement.

Et je me suis dit, ça, c’est quand même un bel exemple de ce que la persévérance amène. Alors que tout le monde est parti en se disant : Ah la la, c’est casse-pieds ! Il y a ce mec qui est juste à côté, il nous fait peur, il est énorme, qu’est-ce qu’il nous veut ? Alors que le gars s’en foutait complètement. Il n’avait même pas vu la scène, il était là juste pour se faire prendre en photo. Il y a quand même cette mouette qui en elle-même n’avait pas la force de pouvoir manger ce poisson, qui a persisté jusqu’à attendre la bonne occasion pour elle aussi de goûter un morceau de ce délicieux poisson. Elle a eu son petit sushi time. Voilà. Elle a pu manger à son petit sushi là tranquillement, sans personne pour la déranger. Après, il y a un autre corbeau qui est arrivé, qui l’a chassé. Mais au moins, elle a pu avoir le temps comme ça de manger. Voilà.

Donc, je me suis dit : c’est assez intéressant. Ça m’inspire pour partager avec vous comme ça une leçon que la nature peut nous donner sur la persévérance. Mais au-delà de ça, en voyant les choses d’une perspective encore plus large, il y a une chose intéressante aussi. C’est que la plus forte des mouettes n’a pas réussi à faire ce que le plus faible des corbeaux a fait, à savoir ouvrir le poisson.

Il y a des moments comme ça, des domaines dans lesquels quand on est trop petit, on ne peut pas arriver à ouvrir un marché, on n’a pas une masse critique suffisante pour y arriver. Par contre, une fois qu’un gros est arrivé et ouvre le marché, et bien ça ouvre tout un tas d’opportunités pour les petits.

Un exemple tout bête, voilà. C’est extrêmement compliqué de rentrer dans le marché des Smartphone avant Apple et surtout des Smartphones à écran tactile, etc., ça demande des investissements énormes, beaucoup de recherches et développement, etc. Par contre, maintenant, quand l’iPhone est sorti, et bien Apple a créé tout un tas d’opportunités, un nouvel écosystème pour des tas de petits entrepreneurs qui sont devenus d’ailleurs pour certains très gros. Donc, évidemment, il y a les développeurs d’applications et de jeux vidéos pour iPhone, les créateurs d’accessoires. Et je veux dire, est-ce que c’est vraiment high tech, super technique de créer comme ça par exemple des accessoires comme des coques de protection pour iPhone, ou voilà. C’est l’exemple le plus simple que je vois, des trucs pour nettoyer l’écran. Bon, il y a des gens qui ont fait des fortunes avec ça.

Donc parfois, c’est intéressant de laisser les gros rentrer sur le marché, de tirer partie des opportunités qu’il y a, qu’ils créent justement en rentrant dans ce marché. Il n’y a pas de honte comme ça à être un petit qui attend son tour après que les gros soient rentrés dans un marché.

Par contre, il y a quelque chose que l’histoire que je vous raconte ne dit pas, c’est est-ce que les deux mouettes qui sont parties et les corbeaux qui sont partis aussi à la recherche de nouvelles opportunités n’en ont pas trouvé de plus intéressant que ce poisson pour lequel tout le monde se battait ? Et la question se pose notamment pour les mouettes qui se battaient pour quelque chose auquel elles ne pouvaient pas avoir accès comme ça en direct. Et l’histoire ne le dit pas parce que malheureusement, elles se sont envolées, je n’ai pas pu les suivre. Peut-être que du coup, elles vont rester le ventre creux aujourd’hui, peut-être qu’elles vont trouver quelque chose de plus intéressant, mais c’est aussi une excellente métaphore par rapport à cette démarche d’entrepreneur finalement. C’est que quand on a justement un marché qui est ouvert par des gros comme ça et que ça nous ouvre des opportunités, est-ce qu’on veut rester un petit acteur dans le sillage de ce gros ou aller se trouver une autre opportunité ? En restant un petit acteur dans le sillage du gros, on peut quand même avoir un revenu qui peut être tout à fait suffisant en fonction de nos objectifs. Si vous avez un objectif de style de vie comme moi, de qualité de vie, vous avez peut-être besoin que de deux, trois, quatre mille euros par mois de salaire pour pouvoir vivre confortablement, sauf si vous décidez de sortir pour des pays en Asie par exemple où la vie est beaucoup moins chère. Mais il y a aussi la question qui se pose, c’est : est-ce que si je ne vais pas trouver un marché dans lequel je peux être le gros corbeau, enfin même le corbeau le plus faible ait quand même réussi à ouvrir le marché et avoir ma part, est-ce que ce n’est pas plus intéressant, est-ce que je ne vais pas avoir de nouvelles opportunités ?

Evidemment, il n’y a pas de réponse ferme et définitive à ça. Ça dépend de tas de circonstances mais voilà, je trouve que cette petite scène de la nature toute simple m’a inspiré parce que je trouvais ça très frappant comme image, comme métaphore, par rapport à ce qui se passe dans le business en général.

Voilà, merci d’avoir regardé cette vidéo. Donc comme d’habitude, pour recevoir gratuitement mon livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » qui vous donne justement d’autres méthodes, d’autres techniques pour créer ou développer votre entreprise sur Internet avec votre blog, vous cliquez sur la couverture qui apparaît ici ou sur le lien qui apparaît là, vous laissez votre prénom et votre email et je vous envoie le livre immédiatement. C’est comme ça, c’est gratuit.

Et pus comme d’habitude également, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime » juste en dessous et puis partagez-la. Et puis, vous pouvez aussi aller voir une autre vidéo que j’ai tournée ici au Brésil en cliquant sur la vignette qui apparaît ici.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. À demain pour la prochaine. Au revoir !

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

inspiration des poissons pour lhomme, utiliser les histoire comme inspiration