Comment utiliser la CAMARADERIE pour être MOTIVÉ !!

Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
http://olivier-roland.tv/videos<br />
Aujourd’hui je partage avec vous comment utiliser la CAMARADERIE pour être MOTIVÉ !! C’est un facteur très important pour avoir plus de joie et de motivation dans notre vie, avec en guest star Rembrandt et son tableau « La ronde de nuit » 😉

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

http://youtu.be/9Ms3Bq5PGlo

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment utiliser la CAMARADERIE pour être MOTIVÉ !! » :

Bonjour. Ici Olivier Roland et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Alors, je me trouve actuellement dans une Houseboat à Amsterdam. Donc, une Houseboat c’est une de ses maisons sur l’eau. Et je vous recommande vraiment d’ailleurs en passant si jamais vous allez un jour à Amsterdam de louer une de ses Houseboat là sur l’eau, c’est vraiment génial parce que ça vous permet de se plonger dans l’ambiance d’Amsterdam d’une manière qu’on ne peut pas avoir avec un appartement classique ou une chambre d’hôtel. Et vous pouvez en trouver facilement sur Airbnb.

Donc, oui, je me retrouve à nouveau à Amsterdam puisque c’est une ville que j’adore. C’est juste à côté de chez moi. De Lilles, il y a quoi, 3 heures de route en voiture. Donc, j’aurais vraiment tort de me priver. Et hier, en fait, j’ai vu quelque chose au Rijksmuseum à Amsterdam qui m’a donné envie de faire cette vidéo aujourd’hui, de partager avec vous quelque chose d’important : une raison supplémentaire de, soit trouver, soit créer votre tribu.

Et qu’est-ce que c’est cette raison ?

Donc hier, je suis allé au Rijksmuseum. C’est le grand musée d’Amsterdam. Alors Amsterdam, c’est un peu comme Paris. C’est une ville où si vous aimez les musées, vous pouvez en avoir pour une semaine pour explorer peut-être la moitié. Mais voilà, le Rijksmuseum – je crois que ça se prononce comme ça en Néerlandais – c’est le grand musée dans lequel il y a… on va dire, c’est un peu l’équivalent du Louvres Néerlandais. Donc, c’est là où il y a notamment beaucoup de peinture de Rembrandt et d’autres peintres Flamands du XVIIème siècle, de l’âge d’or des Pays-Bas. Et c’est un musée qui est magnifique, vraiment extraordinaire. Il a été rénové pendant longtemps. Il a ouvert ses portes il y a un an pour la première fois depuis un moment. Et c’est juste un magnifique musée, je vous le recommande fortement.

Mais en plus, en ce moment, jusqu’en septembre je crois, il y a une exposition si on veut qui s’appelle « Art is therapy », c’est-à-dire « L’art est une thérapie ».

Et en fait, ce n’est pas vraiment une exposition. C’est des énormes, des espèces d’affiches jaunes, des espèces de grosses post-it géants qui sont affichés à côté de certaines œuvres et qui, en fait, ont été écrits par deux philosophes Britanniques, si je me rappelle bien – je ne me rappelle plus de leur nom – et qui, en gros, essaient de faire percevoir, d’utiliser l’art comme source de développement personnel., comme source d’inspiration, de réflexion pour mener une vie meilleure, une vis plus riche, plus joyeuse, plus heureuse, plus intéressante.

Et j’ai trouvé très, très intéressant certains des écrits sur ces post-it. Ces post-it en eux-mêmes sont très, très moches. Mais j’ai trouvé que souvent, les textes étaient intéressants. Je n’étais pas d’accord avec tout, mais on va dire 80% des textes que j’ai lus de cette exposition sont vraiment intéressants. Donc si vous passez par Amsterdam, allez au Rijksmuseum pour voir cette exposition. Je vous le recommande, c’est vraiment intéressant. Les deux auteurs se sont faits complètement descendre d’ailleurs par les critiques d’art qui disent que c’est une sorte de corruption de l’art, quelque chose comme ça puisqu’à la base, l’art, ça ne doit pas servir à quelque chose de particulier, alors que la vision des deux auteurs, c’est justement d’utiliser l’art comme source de développement personnel. Bon, que j’ai trouvé personnellement très intéressant.

Le clou du spectacle du Rijksmuseum – autant au Louvres de Paris, c’est évidemment « La Joconde » et c’est là où il y a une énorme foule qui est toujours là devant ce tableau – et bien, le clou du spectacle du Rijksmuseum, c’est évidemment « La ronde de nuit » de Rembrandt. « The Night Watch » en anglais, qui est ce fameux tableau dans lequel il y a toute cette troupe de gardes de nuit qui s’apprête à aller faire sa ronde justement dans la ville pour veiller à la sécurité des citoyens.

Et c’était très, très intéressant ce qu’avaient marqué ces deux auteurs sur le post-it qui accompagne ce tableau extrêmement célèbre.

Qu’est-ce qui était indiqué ?

C’était marqué, en gros – alors, je vous dis de mémoire – c’est ce que je veux partager avec vous aujourd’hui parce que j’ai trouvé ça très profond. C’était marqué : « Vous êtes ici aujourd’hui dans une salle avec une foule qui se presse tout autour de ce tableau célèbre et vous aimeriez bien que la foule ne soit pas là. Vous estimez que cette foule, elle vous empêche de pleinement profiter du tableau et de vous abîmer, quelque part, dans la contemplation de celui-ci. Vous avez l’impression que les autres sont une gêne, finalement.»

Et quand j’ai lu le post-it, je me suis dit : Oui, c’est vrai. C’est vrai que quelque part au fond de moi, je préférerais être tout seul dans cette pièce pour pouvoir en profiter tranquillement de ce tableau qui est vraiment magnifique. On peut rester 20 minutes devant pour profiter de tous les détails. Et donc, le post-it continue en disant : Alors que justement – et c’est tout ça tout le paradoxe de la peinture de Rembrandt, de cette peinture, en tout cas – c’est que « La ronde de nuit », ça montre la camaraderie. Ça montre un groupe de personnes qui vont faire quelque chose, qui s’apprête à faire quelque chose qui peut paraître extrêmement ennuyeux, pénible, peu amusant : donc, aller faire des patrouilles de nuit dans une ville pour éviter qu’il y ait des cambriolages, des incendies, retrouver des enfants qui se perdent, etc. Ce genre de chose. Mais comme disait le texte, la vérité, c’est qu’on le voit bien dans le tableau, il y a ce puissant esprit de camaraderie. Et tous les gens qui sont là sont des bénévoles. Ils préfèrent faire ça plutôt que d’être à la maison. Pourquoi ? Parce qu’ils ont… c’est toute une tribu, en fait. C’est ce sentiment d’appartenance à une tribu commune, à un groupe de personnes qui sont soudées par une mission commune qui est d’intérêt général, qui fait toute la différence entre un travail qui peut paraître complètement ennuyeux et sans intérêt, sans âme avec quelque chose qui, au contraire, est tellement intéressant qu’on préfère faire ça plutôt que de rester chez soi à profiter de son lit.

Et l’affiche disait : En fait, on sent dans ce tableau que ça va être super. Voilà. Ok, c’est une ronde de nuit. Ok, quelque part c’est du boulot, mais c’est avec les camarades. On participe tous ensemble à une mission commune. On est dans notre tribu et ça va être génial. Et c’est tellement plus… peut-être que cette nuit-là, elle va être ennuyeuse mais il y a des moments où ça va être une vraie aventure. Et de toute façon, on aura contribué à la sécurité de la ville et on aura passé un grand moment avec les copains. Et c’est ça qui compte. Et ce n’est pas juste les copains, c’est les gens qui sont dans le même état d’esprit, la même mission, la même vision des choses.

Et ça m’a vraiment frappé quand j’ai lu cette description parce que ça m’a semblé tellement juste, surtout quand on regarde le tableau. Alors après, c’est de l’art donc on peut toujours interpréter comme on veut. Mais j’ai trouvé ça extrêmement pertinent et ça m’a remémoré les deux vidéos que j’ai faites : une, sur l’importance de trouver sa tribu ; et l’autre sur l’importance de créer sa tribu qui est aussi la meilleure manière quand vous créez votre tribu, de trouver votre tribu puisque c’est vous qui l’a créé.

Et voilà, je me suis dit qu’il fallait absolument que je partage ça avec vous parce que ça rajoute quelque chose de supplémentaire à tout ce que j’ai déjà dit. Il y a cette idée que, quand on est entrepreneur et qu’on se constitue une tribu d’entrepreneurs, ou n’importe quoi. Quand on est passionné de yoga et qu’on se constitue une tribu de passionnés de yoga, ben, on peut faire des choses qui peuvent paraître extrêmement ennuyeuses, inintéressantes, sans âme aux autres. Mais comme on le fait, on fait toutes ces tâches-là avec des gens qui partagent cette passion-là et qu’on sait pourquoi on le fait, on a un sens aussi d’une certaine mission par rapport à ce but-là, et que ça nous apporte aussi beaucoup de joie, rien que le fait d’être avec les autres et puis par ailleurs, la maîtrise de l’art, de l’entrepreneuriat, du yoga, etc. Pour nous, c’est complètement différent.

Et voilà, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Je ne vais pas m’étendre davantage sur le sujet. Ayez ça à l’esprit : quand vous trouvez votre tribu, quand vous créez votre tribu, ça vous rajoute tout de suite une immense joie, un immense plaisir dans le fait d’accomplir ce que vous voulez accomplir. Et donc, ça change tout et ça constitue une énorme source de motivation. Et comme le disait très bien ce texte, c’est un facteur qui fait que ces gens qui auraient pu rester dans leur lit, et bien, ils se baladent régulièrement le soir pour protéger la ville.

Voilà. Donc, c’est ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Donc, n’hésitez pas encore une fois. Si vous allez à Amsterdam, passez au Rijksmuseum, le grand musée avec les peintures de Rembrandt. Déjà en lui-même, il est extrêmement intéressant. Puis en plus, il y a cette exposition, cette approche nouvelle en fait finalement de ces deux philosophes que j’ai trouvée extrêmement intéressante malgré toutes les critiques acerbes que les critiques d’art ont fait sur eux.

Donc, merci d’avoir regardé cette vidéo. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Si vous avez aimé cette vidéo, et bien, cliquez sur « J’aime » juste en dessous et puis partagez la. Si vous n’avez pas aimé cette vidéo, et bien comme d’habitude, cliquez sur « Je n’aime pas » et ne la partagez pas. Et puis comme d’habitude, pour pouvoir être prévenu tous les matins à 7 heures dès que vous vous levez en fait pour regarder une vidéo qui vous donne la pêche dès le matin, vous cliquez sur le lien là qui s’affiche en bas de la vidéo. Vous laissez votre prénom et votre email et puis donc, vous serez prévenu tous les jours.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. A demain pour la prochaine. Au revoir.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂