Comment TUER dans L’ŒUF la DÉPRESSION et les ADDICTIONS

► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

– La vidéo « Comment aller à l’ESSENTIEL et avoir plus de BONHEUR » :
https://www.youtube.com/watch?v=D-gzntO7TiY&list=PLlNaq4hbeacQkrbmTc4XhdHgTdt7UZhRD

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=SfFFJtzQ9U4

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment TUER dans L’ŒUF la DÉPRESSION et les ADDICTIONS » :

Voici une méthode pour éviter de tomber dans la dépression ou de devenir addict à des choses néfastes pour nous, comme l’alcool.

Je ne suis ni médecin, ni psychiatre, ni quoi que ce soit. C’est juste une méthode qui fonctionne pour moi et qui peut-être va fonctionner pour vous.

Il faut savoir que mon père a été et toujours un grand dépressif aujourd’hui au point où il doit parfois prendre des congés maladies de plusieurs semaines. Parfois, il doit aller à l’hôpital pour régler cela. C’est vraiment une très grande dépression.

Il a aussi été pendant un moment, il ne l’est plus aujourd’hui, alcoolique.

Et quand j’ai vu les ravages que cela a causés chez lui, je me suis toujours promis de faire très attention à ne jamais tomber dans l’alcoolisme et à ne jamais laisser la dépression s’emparer de moi.

Pour bien comprendre cette fameuse méthode, je vais partager l’histoire d’un homme au fond d’un gouffre. Cela fait des jours qu’il y est. Il n’a plus d’énergie, il n’a pas bu et mangé depuis des jours. Il est en train de ramper au fond du ravin. Ces dernières forces l’abandonnent et il sait qu’il va mourir.

Il s’adresse à Dieu et dit : « Dieu, pourquoi tu ne m’as pas donné la force de sortir de ce ravin ? » Et Dieu lui répond : « Mais je t’ai donné la force de ne pas y tomber ».

C’est une histoire qui est très frappante parce que la morale de cette histoire, c’est qu’on a tous des forces en nous, qu’il est souvent plus facile d’utiliser ses forces pour éviter de tomber dans un gouffre que pour essayer de remonter d’un gouffre duquel on est tombé.

La méthode que j’applique depuis que je suis tout jeune, parce que j’ai vu les ravages que ça a fait chez mon père, c’est que dès que je vois chez moi des signes comme quoi je pourrais éventuellement devenir déprimé, que je pourrais tomber dans la dépression, ou que quelque chose pourrait avoir de graduellement plus grave, immédiatement je me ressaisis.

Dès que je vois les premiers signes, les signes les plus minimes comme quoi je vais m’approcher du gouffre pour y tomber, je m’arrête immédiatement. Je mets toute mon énergie tout de suite pour lutter contre cela, pour sortir de cet état dépressif et être heureux, avoir la pêche à nouveau.

C’est tellement plus facile d’éviter de tomber dans le gouffre que d’en ressortir.

Est-ce que vous voyez les signes avant-coureurs de dépression ou d’addiction qui arrivent dans votre vie ?

Je pense que si vous êtes comme la plupart des gens, la réponse est oui.

C’est beaucoup plus facile quand vous repérez ces premiers signes avant-coureurs d’avoir l’énergie et la volonté de lutter contre eux et de rétablir immédiatement la situation que d’attendre qu’elle devienne complètement ingérable et incontrôlable au point que vous deviez avoir besoin de l’aide de spécialiste et de médicament.

Quand on voit qu’on commence à être dépressif, il y a des milliards de choses à faire qui ont été prouvés par la science qui fonctionnent.

Cela ne veut pas dire qu’il faut tout le temps avoir la pêche, il faut tout le temps être sous ecstasy et être dans le bonheur, mais c’est le fait de repérer les signes avant-coureurs qui vont nous mener à un état plus ou moins permanent, plus ou moins long de dépression. Ce n’est pas notre état naturel.

Si vous lisez le livre « Surmonter les émotions destructrices » qui est écrit en partenariat avec des scientifiques occidentaux, le Dalaï Lama et les bouddhistes, pour les bouddhistes, l’état naturel de l’être humain, c’est le bonheur.

Si on s’éloigne de cet état, c’est parce qu’il y a des choses qu’on ne fait pas bien, qui font qu’on va se bloquer par rapport à cet état de bonheur naturel.

Certains scientifiques ne sont pas d’accord avec cela, mais j’aime beaucoup cette vision.

Donc, c’est tout simplement de repérer dès qu’on voit des signes qu’on pourrait éventuellement tomber ou s’enfermer dans un état de tristesse ou de dépression plus ou moins longue, immédiatement de mettre en place des actions qui vont faire qu’on se rapproche de cet état de bonheur naturel qui est au fond.

Il y a des milliards de choses à faire :

Allez voir des amis. Si vous restez tout seul et que vous ne voyez que des gens que vous n’aimez pas ou pas trop, ça ne va pas vous aider.

Faites du sport, prenez un peu de la lumière. En hiver, on sait qu’il y a certaines personnes qui sont sensibles à la lumière. Dans ce cas, il faut faire en sorte d’avoir plus de lumière.

Donc, levez-vous plus tôt pour profiter de la levée du soleil. Achetez une lampe de luminothérapie. Prenez une ou deux semaines de vacances au soleil.

Aujourd’hui, on peut aller dans des destinations chaudes pour pas grand-chose juste pour se bouger un peu les fesses. Il faut avoir certes les moyens, mais c’est à la portée du plus grand nombre aujourd’hui.

Dès que vous voyez des signes avant-coureurs que vous commencez à devenir addict à quelque chose qui n’est pas bon pour vous – cela peut être l’alcool, les jeux vidéo, Facebook, manger gras ou n’importe quoi – il faut vous ressaisir immédiatement.

Il faut mettre l’énergie pour lutter contre cela avant que ça devienne une mauvaise habitude parce que c’est beaucoup plus difficile de sortir des sillons.

C’est pour cela que c’est intéressant de se créer des bonnes habitudes parce qu’une fois qu’on s’est créé les bons sillons, c’est difficile d’en sortir et c’est bon pour nous.

C’est aussi valable malheureusement pour les mauvaises habitudes.

Donc, ayez en tête cette histoire de l’homme qui demande à Dieu : « pourquoi tu ne m’as pas donné l’énergie de sortir du gouffre », et Dieu qui répond : « je t’ai donné l’énergie de ne pas y tomber ».

Faites en sorte de ne pas tomber dans le gouffre.

Repérez ces signes avant-coureurs et mettez toute l’énergie, toute votre volonté pour écraser immédiatement ces mauvaises choses avant qu’elles ne deviennent des mauvaises habitudes profondément ancrées en vous.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂