Comment tirer le MEILLEUR des TRAGÉDIES

► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

– La vidéo « Comment dépasser TOUS les traumatismes SANS y passer des ANNÉES, la méthode SIMPLE par Bill O’Hanlon » :
https://www.youtube.com/watch?v=waOMAF20SkA&list=PLlNaq4hbeacQkrbmTc4XhdHgTdt7UZhRD

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=fKYwDa7hb0Y

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment tirer le MEILLEUR des TRAGÉDIES » :

Comment tirer le meilleur des tragédies qui nous entoure ?

Je suis toujours dans l’île Fernando de Noronha et c’est vraiment une île magnifique. Mais il y a un drame qui s’est produit le lendemain de mon arrivée.

Avec mon amie, nous étions dans une magnifique plage où il y avait plein de tortues dans l’eau, des tortues qui venaient sur la plage.

C’est une zone très protégée où il faut payer. C’est très contrôlé. Il y a des biologistes, des gens qui contrôlent pour être sûrs que les touristes ne font pas n’importe quoi.

On est resté jusqu’au coucher du soleil, c’était vraiment magnifique. On se demandait si on allait se baigner ou pas dans l’eau. Et puis, on s’est dit qu’on n’allait pas le faire ce soir-là mais le lendemain.

Donc, on s’est baladé tout le long de la plage et on s’est posé pour méditer.

Pendant qu’on était en train de méditer, un employé du centre de biologiste est venu nous dire qu’il venait d’avoir un drame. Un homme qui n’était pas très loin de nous était dans l’eau et s’est fait attaquer par un requin. C’est la première fois que ça arrive dans toute l’histoire de l’île. Il a perdu son bras gauche.

L’employé nous a dit de ne pas se baigner tant qu’on ne sait pas exactement ce qui s’est passé, le mec vient de partir à l’hôpital.

Et on s’est dit que c’est incroyable. On venait de passer des minutes vraiment délicieuses à se balader sur la plage à profiter et à méditer, et on n’avait rien vu.

L’homme a eu de la chance. Quelqu’un qui était assis juste à côté de là où il se baignait a entendu ses cris. Nous n’avions rien entendu. Il y a un drame qui s’est produit juste à côté de nous et on n’a rien vu. Et surtout, un peu plus, on allait se baigner. Ça aurait peut-être pu tomber sur nous.

C’était vraiment triste. Tout le monde était sous le coup de l’émotion. C’est la première fois que ça arrive dans cette île. Donc, c’est un choc.

Et on s’est dit qu’on avait quand même eu de la chance quelque part de ne pas s’être baigné. Ça aurait pu tomber sur nous. Cela nous affecte quand même à un certain point.

Mais ce qu’il y a à tirer de positif de toutes ces choses-là, c’est que finalement, on en vient à avoir de la gratitude juste sur le fait d’avoir encore nos deux mains, d’être encore en bonne santé.

Ça nous fait prendre conscience de la beauté et le bonheur qu’il y a à être normal, à ce qui nous paraissait l’instant d’avant complètement banal, faisant partie du quotidien à tel point qu’on n’y pensait même pas. C’est quelque chose dont il faut savoir tirer parti.

Bouddha disait : « Il n’y a pas de bonheur sans le malheur ». Il parlait finalement du fait que l’esprit humain est très sensible au contraste et qu’on s’habitue très vite à tout.

Ça nous est déjà tous arrivé de rentrer dans une pièce où il y a une odeur forte qui peut être agréable ou pas. Peu importe. Au début, on la sent. Et très vite, notre odorat ne la sent plus. Le seul moyen pour nous de la sentir à nouveau, ce n’est pas de se concentrer pendant des heures pour essayer de la sentir, c’est de sortir de la pièce et d’y revenir parce qu’au bout d’un moment, le cerveau filtre cette odeur et il ne la ressent plus du tout. Il fait ça pour beaucoup de choses.

Je ne suis pas en train de dire qu’il faut souhaiter le malheur des autres, mais il y a des tragédies qui arrivent, qui nous affectent plus ou moins fortement. Et il y a toujours une chance pour nous de se rendre compte de la chance qu’on a eu jusque-là de ne pas vivre ce genre de tragédie et d’avoir de la gratitude pour ça.

On peut aussi avoir de la bienveillance et de la compassion pour les gens malheureusement qui ont été touchés par ça et essayer de les aider.

Mais il faut comprendre que c’est une chance incroyable de ne pas avoir vécu ça et d’être heureux juste par rapport à ce fait tout simple.

Ce n’est pas toujours facile, ça dépend aussi de à quel point cette tragédie nous touche plus ou moins personnellement, mais c’est toujours une chance pour nous de vivre ce contraste, de ressentir l’odeur piquante des choses banales qui font aussi le sel de la vie et d’avoir plus de gratitude par rapport juste au fait d’avoir encore nos bras ou nos jambes, ou de pouvoir vivre une vie normale et d’avoir tout ce potentiel encore pour nous.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂