Comment la MUSCULATION va SAUVER votre vie !

Cliquez ici pour découvrir comment la MUSCULATION et le « point de bascule » va SAUVER votre vie ! 🙂

Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Olivier Roland souhaite nous démontrer dans cette vidéo comment la musculation peut changer et sauver notre vie.
– Les activités physiques sont bénéfiques pour la santé. En effet, plusieurs études scientifiques ont déjà démontré ce fait. Elles peuvent toutes nous apporter d’énormes bénéfices.
– La motivation n’atteint son pic que lors du démarrage de l’activité. Dû à la joie de découverte, on est toujours hyper motivé. Cependant, le plaisir de pratiquer cette activité diminue au fil du temps : on se démotive, on se décourage. Et c’est ce qu’on appelle : la traversée du désert. Ainsi pour pouvoir continuer, il est important de se trouver une source de motivation. Outre ses bienfaits pour la santé, la musculation est aussi réputée pour faire changer les regards des femmes sur les hommes qui la pratiquent.
– Comment réussir la traversée du désert ? Dans chaque activité pratiquée, il y a toujours l’étape qui consiste à passer de la souffrance à l’addiction, c’est ce qu’on appelle tipping-point ou point de bascule. Il faut réussir à atteindre cette étape pour que l’on puisse toujours être motivé à chaque séance à faire.
– Astuces pour arriver facilement au point de bascule : prendre un coach sportif pour économiser la réserve de volonté, car on se plie plutôt à ses règles et disciplines. Le coach est comme un levier de volonté qui nous permet de n’utiliser qu’une toute petite partie de notre volonté pour avoir plus de résultats. Avec un coach, on va plus loin, on utilise moins de volonté et surtout on a de la régularité.

https://www.youtube.com/watch?v=RrOkoRXCEAc

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment la MUSCULATION va SAUVER votre vie ! » :

Bonjour, ici Olivier Roland. Je vais partager avec vous pourquoi la musculation va sauver votre vie.

Qu’est-ce que je veux dire exactement par « la musculation va sauver votre vie » ?

Il y a des tas d’activités dans la vie qui peuvent vous apporter énormément de bénéfices. Le problème c’est que souvent quand on démarre ces activités, on est super motivé. On est tout feu tout flamme parce qu’on est dans la joie de la découverte. Puis, on se dit : c’est génial, je vais faire cette activité toute ma vie.

Et au bout de deux semaines, quand on a le plaisir de la découverte qui a diminué et qu’on se rend compte qu’on doit dépenser énormément d’énergie pour très peu de résultats, et quand on voit à côté de nous des gens qui font cette activité depuis 3, 4, 5 ans qui font des trucs hallucinants, apparemment sans effort, c’est là où on commence à se démotiver et à faire ce qu’on appelle « la traversée du désert ».

Il y a des tas d’activités comme ça qu’on a pu explorer. On sait qu’elles pourraient nous apporter des choses positives, mais finalement on se décourage au bout d’un moment.

Regardez n’importe quel cours dans n’importe quelle activité. Prenez des leçons de théâtre, de chant, de la salsa, du tennis, de l’escalade, tout ce que vous voulez. Entre le début et la fin de l’année, il n’y a pas du tout le même nombre de personnes.

Il y a des tas de gens qui vont venir à un certain nombre de cours et puis après, ils disparaissent dans la nature. C’est la nature humaine de se décourager comme ça pendant la traversée du désert.

J’ai une histoire à partager avec vous pour vous donner une astuce, une méthode, une vision des choses pour vous aider à faire cette traversée du désert.

Je pratique la musculation depuis un peu plus de deux ans de manière régulière. D’ailleurs, j’ai triché pour faire cette traversée du désert. Au début, il fallait que je me motive pour faire ma séance de musculation. Il fallait vraiment que je fasse ma séance de sport. Et aujourd’hui, j’en suis arrivé à un point où si je ne fais pas au moins deux séances par semaine, je suis en manque.

Je n’ai pas la main qui tremble, mais pas loin. Il y a évidemment tout mon corps qui m’envoie des signaux pour me dire : mec, qu’est-ce que tu fais là ? On a besoin de bosser, tu vas peut-être devoir chasser le mammouth demain, ça c’est la programmation génétique qui veut ça, il faut absolument que tu fasses des efforts, il y a un problème.

Et en fait, je me sens mal maintenant si je ne fais pas mes deux séances de sport par semaine. Je ne peux plus échapper à ça, c’est devenu une addiction positive parce que le fait de pratiquer deux séances de sport par semaine, il y a des tas d’études qui montrent que c’est extrêmement bénéfique pour la santé.

En plus, pour vous messieurs, le fait de faire de la musculation développe vos muscles. Et je peux vous dire quelque chose, c’est que dès vous commencez à prendre un petit peu de muscles, le regard des femmes sur vous change vraiment du tout au tout. C’est assez impressionnant à voir, le simple fait d’avoir un peu de pec et de biceps. Les femmes sont plus réceptives, elles vous regardent davantage.

Ce n’est pas pour rien qu’il y a des mecs qui se mettent à la musculation. Souvent, c’est la motivation principale, même si tout ne monde ne va pas l’avouer.

Aujourd’hui, je suis passé de « Ok, il faut que je me motive pour devoir faire mes séances » à « je veux faire mes séances parce que sinon, je me sens mal. Le fait d’en faire, je me sens bien. Et je suis aussi peut-être un petit peu addict à ce regard que les femmes ont sur moi. »

Clairement, je ne suis pas le mec le plus musclé du monde. A côté de Schwarzenegger, j’ai l’air d’un nain. Mais par rapport à ce que j’étais avant, j’ai fait pas mal de progrès.

Où je veux en venir ?

Dans toutes les activités, vous avez ce qu’on appelle un « tipping point » comme le disent nos amis anglo-saxons, un point de bascule où vous passez de « je dois souffrir pour accomplir cette activité » à « je ne peux plus me passer de cette activité ». Ça m’apporte tellement de plaisir que, un, j’ai conscience de ce que ça m’apporte concrètement dans ma vie et je ne peux plus me passer de ces aspects positifs ; et deux, je ressens un manque si je ne fais plus cette activité.

Toute la clé, c’est d’arriver à ce point de bascule où vous n’avez plus d’effort à faire pour faire cette activité, mais vous avez des efforts à faire pour ne pas faire cette activité.

Et comment arriver à ce point de bascule ? A cette traversée du désert ?

Il y a des tas de techniques possibles. Je vais partager avec vous celle que j’ai utilisée pour devenir addict à la musculation. Et c’est là où je vous ai dit que j’ai triché.

Qu’est-ce que j’ai fait ?

J’ai pris un coach. C’est-à-dire que deux à trois fois par semaine, quand je ne suis pas en voyage, il y a un coach qui vient chez moi et on fait une séance d’une heure de musculation.

Tout le monde ne peut pas faire ça, mais si vous le pouvez, essayez de le faire.

Pourquoi ?

Parce qu’il y a des grands bénéfices à ça.

J’ai déjà partagé avec vous une des plus grandes découvertes des années 2000, c’est la découverte qu’on a une réserve de volonté qui est fixe et qui s’épuise tout au long de la journée. Le moindre choix que vous faites dans la journée va épuiser cette réserve de volonté.

Si le matin en vous levant, vous demandez est-ce que je prends un croissant ou un petit pain ? Ça épuise votre réserve de volonté et vous avez en moins ensuite pour être plus discipliné, pour résister aux tentations qui peuvent vous éloigner de vos objectifs, etc.

Ce qui est génial quand vous prenez un coach, c’est que vous avez juste besoin de volonté pour l’appeler, pour le rencontrer et pour lui dire : maintenant, on se voit par exemple deux fois par semaine.

Et quand il vient, vous n’avez plus besoin d’utiliser votre volonté. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, que vous soyez fatigué ou au contraire plein d’énergie, ou que vous ayez dormi trois heures la veille, etc., quand votre coach est là, vous la fermez et vous faites ce pourquoi il est venu. Tandis que si vous êtes tout seul, vous devez tout le temps utiliser votre volonté pour vous discipliner à faire ce que vous vous êtes promis de faire.

Donc, avoir un coach vous permet d’avoir un effet de levier sur votre volonté. Vous avez à utiliser une toute petite partie pour avoir plus de résultats. Vous l’externalisez un peu. Et même quand il y a votre coach qui est là, vous faites systématiquement plus que quand vous êtes tout seul.

Quand nous faisons des séries, je dis toujours : là, je vais lâcher, je ne vais plus pouvoir y arriver. Mon coach fait : allez taplette ! Allez, tu peux y arriver, tu n’es pas une fille, vas-y.

Ça booste vraiment. Il y a un côté psychologique là-dedans. Ce n’est pas pour rien que les meilleurs sportifs ont des coachs.

Vous utilisez moins votre volonté, vous allez plus loin et vous avez une régularité.

Demandez-vous : quels sont les domaines, les activités dans lesquels j’ai vraiment envie de progresser aujourd’hui, et peut-être éventuellement j’avais exploré, mais pour lesquels je me suis découragé avant ? Et est-ce que je ne pourrais pas prendre un coach ?

Pas forcément un coach individuel parce que c’est vrai que ça a un coût que tout le monde ne peut pas se permettre de prendre, mais peut-être un coach collectif ou semi-collectif. Essayez d’avoir quelqu’un qui fait un suivi avec vous.

Vous pouvez aussi demander à un ami de vous suivre à ce niveau-là.

Par exemple, quelque chose qui m’a beaucoup boosté dans la productivité pour écrire mon livre, c’est avec un ami créateur de startup. Nous avons fait un deal.

Il m’a dit : moi, ce que je te propose, on va faire un fichier Excel sur Google et tu vas mettre tous les jours le nombre de mots que tu as écrits. Je vais suivre un petit peu ce que tu fais et je t’engueule si tu ne fais pas assez de mots. Et toi en contrepartie, tu me donnes des conseils marketing pour ma startup.

J’ai fait le deal. Et le simple fait d’avoir quelqu’un qui suit un petit peu comme ça, ça booste énormément.

Il y a énormément de techniques pour faire la traversée du désert, mais sans doute l’une des plus 20/80, c’est de trouver un coach ou ce que les anglo-saxons appellent « accountability », quelqu’un à qui vous confiez la responsabilité de vous suivre, et vous vous engagez par rapport à cette personne. Ça fait que vous allez être beaucoup plus motivé pour faire cette traversée du désert, beaucoup moins susceptible de laisser tomber.

Quand vous avez rendez-vous avec un coach qui vient vous voir, si vous êtes vraiment démotivé, vous devez l’appeler et lui expliquer pourquoi il ne doit pas venir. C’est beaucoup plus difficile que si vous avez pris rendez-vous avec vous-même et que vous restez assis dans le canapé à regarder la télé en disant : Ok, dans 5 minutes, je m’y mets.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂