Comment gérer votre BUSINESS à partir d’un VOILIER au milieu de l’Atlantique :)

► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Crédits :
Couverture de « La semaine de 4 heures » de Timothy Ferriss
Source : http://www.amazon.fr/La-semaine-heures-Travaillez-gagnez/dp/2744064173

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment gérer votre BUSINESS à partir d’un VOILIER au milieu de l’Atlantique 🙂 » :

Olivier Roland : Bonjour, ici Olivier Roland, et je suis au Congrès des infopreneurs. Je suis actuellement avec Allan. Salut Alan !

Alan : Bonjour à tous.

Olivier Roland : Tu as partagé une de tes aventures, et j’ai trouvé ça super intéressant. Tu aimes la voile et tu as déjà fait la traversée de l’Atlantique deux fois.

Alan : Exactement.

En fait, je suis un chef d’entreprise. J’ai une société d’informatique tout à fait classique qui reste sur terre gentiment. Il se trouve que je suis aussi passionné de voile et de bateau. Donc, je me suis retrouvé dans une aventure magnifique : traverser l’océan.

On pense qu’en traversant l’océan, on est complètement coupé du monde. Or, j’avais des outils magnifiques qu’on appelle un téléphone satellite. Et donc, je me suis affranchi du temps, du lieu et de l’espace.

J’ai pu naviguer pendant des journées entières en étant en relation avec ma boîte. Toute l’activité fonctionnait, la terre était au courant de toutes les informations possibles et inimaginables. Et moi, je prenais un plaisir absolu à voir les éléments arriver. C’était le bonheur total.

Au final, le télétravail simplifie la vie. Il faut simplement un matin se lever et se dire « je vais le faire », et ça fonctionne plutôt bien.

Olivier Roland : Une traversée de l’Atlantique, ça prend combien de temps à peu près en voile ?

Alan : Là, c’était en course. Donc, on a mis à peine 11 jours. Ça allait super vite.

Olivier Roland : Mais quand même, c’est 11 jours. Et on se dit : on est coupé du monde.

D’ailleurs, ça peut être sympa de le faire en mode coupé du monde. Mais là, en l’occurrence, tu n’aurais pas eu le temps de le faire si tu n’avais pas pu gérer ton entreprise en même temps.

Alan : Exactement. Habituellement, on prend 5 semaines de congé. Or avec ce mode de fonctionnement, maintenant, je prends 5 semaines de congé plus 5 semaines supplémentaires. J’ai du temps libre assez régulièrement. Donc, je profite de la vie.

Olivier Roland : Et tu as pourtant une entreprise de prestation informatique, tout ce qui est de « plus classique ». Elle n’est pas sur Internet, il faut aller voir les clients en vrai et tout ça.

Alan : Il y a deux activités. Il y a une activité Internet, bien sûr. Mais il y a aussi de la maintenance, du réseau, et il faut aller chez les clients.

Olivier Roland : Mais aujourd’hui, grâce aux outils Internet, tu peux avoir un effet de levier qui te permet de te libérer peut-être pas toute l’année mais une partie de l’année, même en étant sur un petit bateau de rien du tout au milieu de l’océan. C’est extraordinaire.

Il y a de plus en plus de gens qui se rendent compte du pouvoir qu’offrent ces outils et cet effet de levier que donne Internet, les outils satellites comme tu l’as dit, et tout ça.

J’avais interviewé un entrepreneur super intéressant qui était parti 40 jours dans une île déserte en Indonésie et qui avait géré sa boîte entièrement de là-bas avec des panneaux solaires et tout. C’est aujourd’hui ce que permet la technologie.

La question finalement que j’aimerais que vous vous posiez à la fin de cette vidéo, c’est : comment, moi aussi, je peux utiliser les outils Internet, les nouveaux outils que j’ai peut-être pas encore suffisamment explorés pour avoir un effet de levier dans mon business, dans mon job, dans ma vie ?

C’est une des questions explorées par le livre La semaine des quatre heures. Même pour les salariés, c’est possible aujourd’hui de faire énormément de choses à distance.

Il y a beaucoup encore de personnes qui vont au bureau tous les jours parce que c’est juste une habitude, alors que si elles prenaient le temps d’analyser un petit peu ce qu’elles font, elles se rendraient compte qu’elles peuvent faire une bonne partie de leur travail à distance, si ce n’est la totalité.

En plus, tu avais des soucis de santé l’année dernière. C’est ça ?

Alan : Oui, complètement. J’étais cloué sur une planche en bois pendant trois mois.

Olivier Roland : Ce qui est pour beaucoup d’entrepreneurs un peu le cauchemar parce qu’ils se disent que la boîte va s’effondrer.

Alan : Voilà. Et bizarrement, elle ne s’est pas effondrée. Elle s’est développée.

En plus de ça, humainement, je me suis développé. J’ai rencontré via Youtube Olivier. C’était un moment assez magique. Depuis, je le suis régulièrement. Mais pour dire qu’aujourd’hui, on est dans un monde merveilleux. On peut vivre de façon totalement libre.

Tout le monde peut accéder à cette technologie. Il suffit d’avoir un ordinateur, Internet et éventuellement un peu de courage pour se lâcher. C’est simple.

Olivier Roland : Pendant que tu étais sur les trois mois allongé, tu as pu quand même continuer à gérer ton entreprise à distance, avec les mêmes outils que tu as utilisés sur ton bateau.

Alan : Exactement. Bien sûr, il y a du mail, mais on a un outil fantastique qui s’appelle Skype.

J’ai mon fils actuellement qui est au Canada pour ses études informatiques. Il s’occupe du data center de Montpellier et on fait du Skype tous les jours. Donc, on n’a plus de notion de temps, de distance. C’est la liberté.

Olivier Roland : Est-ce que tu peux partager ton âge avec notre audience ? C’est juste pour montrer qu’on n’a pas besoin d’être super jeune pour se mettre aux outils Internet.

Je ne dis pas que tu es super vieux, mais tu n’as pas 20 ans non plus parce que souvent, c’est un frein. Dans l’esprit des gens, ce n’est pas de mon âge.

Alan : J’ai 56 ans.

Olivier Roland : Il y a plein de gens qui se sont mis à l’informatique très tard, à 60 ans, 70 ans.

Alan : Exactement. C’est le cas d’un de mes clients qui a été déporté. Il s’est mis à l’informatique à 80 balais.

Olivier Roland : Moi, mon grand-père s’est mis à l’informatique et il adore ça. Ça lui permet de suivre la famille sur Facebook, et tout ça.

Alan : Exactement. C’est vrai que c’est une véritable révolution.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

jaimerais lache milieu ocean