Comment GAGNER DU TEMPS avec un outil VIEUX comme le MONDE :)

► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

– La vidéo « RETOUR vers le FUTUR : comment y voir PLUS CLAIR dans vos OBJECTIFS » :
https://www.youtube.com/watch?v=G5TqxVM2Zs0&list=UUvq4sennWMM5hxDKfxIoojg

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Crédits image :
Viktor Frankl, 1965
Auteur : Prof. Dr. Franz Vesely
Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Viktor_Frankl2.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=pNprKxFJfCY

 

Transcription texte de la vidéo « Comment GAGNER DU TEMPS avec un outil VIEUX comme le MONDE 🙂 » :

Bonjour, ici Olivier Roland. Je vais partager avec vous une astuce toute bête pour augmenter votre productivité à l’aide d’un outil basique qui est tout simplement une banale feuille de papier.

Mais ce n’est pas la feuille de papier en tant que tel qui va être intéressante, c’est ce que vous allez marquer dessus. Donc, il faut que vous preniez conscience que le plus gros cimetière de la productivité, ce sont les interruptions.

A chaque fois que vous vous donnez un certain temps pour travailler en continu sur une tâche qui demande une certaine concentration, par exemple écrire un article ou un rapport ou lire un livre ou vous former à quelque chose, tout ce qui demande un certain temps pour être accompli, ou même quand vous groupez plusieurs tâches qui sont courtes entre elles comme passer des appels et que vous êtes interrompus, ça va flinguer votre productivité.

Pourquoi ?

Parce que non seulement vous avez ce temps que vous aviez imparti à la réalisation de la tâche qui va être divisé en plusieurs petites tâches annexes pendant ce temps. Par exemple si vous vous êtes donné une heure pour écrire un article et que vous recevez trois appels de cinq minutes dedans, déjà ça vous bouffe 15 minutes sur une heure.

Mais au-delà de ça, ce qui est le plus important, c’est que vous avez aussi un temps d’échauffement à chaque fois pour vous mettre complètement dans une tâche.

C’est comme le sport. Vous n’allez pas avoir les performances physiques immédiatement dès que vous commencez à bouger. Il faut un peu de temps pour que votre corps s’échauffe et soit au maximum de ses performances.

C’est exactement le même avec votre cerveau. Il a besoin d’un certain temps pour se mettre en action et charger dans sa mémoire vive tout ce dont il a besoin pour gérer au mieux la tâche. Et chaque fois que vous avez une interruption, le cerveau doit décharger tout ce qu’il a dans sa mémoire vive, et ensuite, charger ce dont il a besoin pour gérer la tâche.

Par exemple, un appel téléphonique. Et après quand vous revenez à votre tâche, par exemple écrire un article, vous devez repasser du temps. Ce qui fait que si vous avez eu trois appels de 5 minutes, à chaque fois, peut-être qu’il vous faut entre 2 et 5 minutes pour vous remettre complètement dans votre tâche, ça vous fait 21 minutes, un tiers de votre heure qui était bouffé.

On a tendance non seulement à se faire interrompre par des choses qu’on ne maîtrise pas comme les appels, mais on a aussi à tendance à s’auto-interrompre tout seul. C’est-à-dire qu’on va être tenté d’aller checker notre statut Facebook, d’aller voir une vidéo de chat sur Youtube, de faire tout un milliard de choses parce que notre cerveau a aussi une volonté de procrastiner. C’est là où intervient cette magnifique feuille perfectionnée.

Vous allez prendre quelques instants pour noter sur cette feuille les sources majeures d’interruption pour vous, que ce soit les interruptions non contrôlées ou les interruptions contrôlées.

Si vous réalisez que vous avez tendance à aller checker votre statut Facebook ou aller sur Twitter un peu trop souvent, aller checker de nouvelles sur Youtube, vous allez marquer Facebook, Youtube, EBay par exemple. Et à chaque fois que vous avez une interruption volontaire ou non, vous allez mettre un petit bâton à côté.

Imaginons que vous êtes en train de travailler et que vous ne pouvez pas résister, vous allez voir votre statut Facebook. Dans ce cas-là, vous allez tout simplement mettre un petit bâton à côté de Facebook, pareil pour Youtube, EBay. Quand vous recevez des coups de téléphone, vous faites aussi pareil.

A la fin de la journée, vous aurez un compte précis et efficace des interruptions que vous aurez eues dans la journée. Cela vous permettra d’avoir conscience du nombre d’interruptions que vous pouvez avoir dans la journée.

Et ça change tout parce que finalement, un des plus grands obstacles au changement, c’est déjà d’avoir conscience de l’étendue du problème. En faisant ça, vous allez avoir une prise de conscience intéressante. Et le jeu à partir de cette journée-là, dès le deuxième jour, c’est tout simplement d’essayer de réduire au minimum.

Faites-le pendant 7 jours. Et si au bout de 7 jours, vous n’êtes pas morts, faites-le pendant 30 jours. Essayez d’en faire une habitude de noter toutes les interruptions que vous avez. Le but, c’est d’avoir de plus en plus conscience, et quand on en a conscience, d’essayer de les éliminer.

C’est ce que disait le fameux psychologue autrichien Viktor Frankl qui était juif et qui s’est retrouvé pendant la seconde guerre mondiale au camp d’Auschwitz. Il a trouvé plusieurs vérités profondes en étant dans ce camp de concentration. Une des vérités qu’il a dit, c’est : qu’est-ce qui différencient les hommes des animaux ?

Les animaux ont un stimuli, une influence extérieure, quelque chose qui provoque une réaction dans leur cerveau. Ils ne peuvent pas choisir d’y répondre ou pas.

Si un chien est en rut et qu’il voit une femelle, il va essayer de lui sauter dessus. Il ne va pas se dire : peut-être qu’elle n’a pas envie. Il s’en fout, il ne réfléchit pas.

Et ce qui différencie l’être humain des animaux, c’est qu’on a le même stimuli. On voit par exemple une femme ou un homme super sexy, vraiment superbe, on ne va pas lui sauter dessus. On peut choisir la réponse qu’on va apporter à ce stimuli.

On peut se dire : je vais aller lui parler ; ou non, je suis marié donc ce n’est pas bien ; je suis attiré par cette personne mais je ne vais pas aller lui parler, je n’ai pas le temps d’y aller, etc. On peut même essayer d’aller au-delà de cette programmation génétique.

Par exemple, un moine qui fait vœu de célibat et qui se dit : je vais ressentir cette envie sexuelle tout au long de ma vie, mais mon jeu, c’est de résister à cette tentation parce que je suis au-delà de tout ça.

Donc, on a cette capacité en tant qu’être humain à choisir la réponse que l’on veut par rapport à ces stimulis.

Une fois que vous avez conscience de ça, votre jeu à vous va être de résister à ces envies d’aller sur Facebook, sur Youtube, etc. et de concentrer sur ce qui compte vraiment pour vous.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂