Comment ENLEVER vos PANTOUFLES en CIMENT pour vous RÉALISER (61/365)

Chausser des pantoufles en ciment : j’adore cette expression qui représente parfaitement à quel point il peut être difficile de se lancer dans l’entrepreneuriat. 😉

► Rejoignez des milliers d’entrepreneurs et de rebelles intelligents en vous abonnant à ma chaîne : http://bit.ly/abo-OlivierRoland

► Cliquez ici pour être prévenu gratuitement par email quand une nouvelle vidéo est publiée ! 😉
http://olivier-roland.tv/videos

– Le site du Michael Ferrari : http://esprit-riche.com/
– Les vidéos :
* « Comment créer une entreprise SANS argent (43/365)  » : https://www.youtube.com/watch?v=eJ0taJfyvz0&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph
* « Comment créer votre ENTREPRISE quand vous êtes ÉTUDIANT 🙂  » : https://www.youtube.com/watch?v=CRNRrmLPhoU&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph
* « Comment VRAIMENT gagner du TEMPS : l’exemple d’un ENTREPRENEUR à SUCCÈS (47/365)  » : https://www.youtube.com/watch?v=4IWnMDnsspA&list=PLlNaq4hbeacRenu3pV65ir209cjP6CZph

► Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

► Qui suis-je ?

Découvrez mon histoire en 1 minute 41 : http://bit.ly/MonHistoire

A 18 ans, j’ai décidé de quitter l’école pour créer ma première entreprise. Je n’avais qu’une envie : être libre. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, j’ai réussi à mettre mon entreprise au service de ma vie, plutôt que d’avoir une vie au service de l’entreprise… Aujourd’hui, je voyage 6 mois par an et j’inspire des milliers d’entrepreneurs et de créateurs à être plus libres et plus heureux.

Que vous souhaitiez changer de vie, réussir sur Internet ou tout simplement devenir une meilleure personne, ma chaîne vous y aidera. Chaque jour, vous trouverez une nouvelle vidéo inspirante pour vous aider à vivre une vie plus riche.

https://www.youtube.com/watch?v=isS_3nZLQCw

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment ENLEVER vos PANTOUFLES en CIMENT pour vous RÉALISER (61/365) » :

J’adore cette expression de « pantoufles en ciment ».

Ce n’est pas moi qui l’ai inventé, c’est lors d’un sondage que j’ai réalisé au préalable à la création de ma toute première formation, la formation « Agir et réussir » qui aidait des porteurs de projet à créer leur entreprise.

Quand j’ai demandé à ma communauté : quel est votre plus gros problème, votre plus grosse frustration en relation avec votre vie professionnelle aujourd’hui ? La plupart de gens m’ont dit qu’ils ont envie de créer leurs boites, mais qu’ils procrastinent. Ils ont demandé si je pourrais les aider.

Je me rappelle très bien que quelqu’un avait répondu à cette question en me disant : j’adorerais créer mon entreprise, mais le problème, c’est que je suis trop habitué à mon statut de salarié. Je ne l’aime pas et c’est difficile d’en sortir. C’est comme de chausser des pantoufles en ciment.

J’ai tellement apprécié que je me le suis approprié et que je l’ai réutilisé à peu près partout, que ce soit dans ma formation ou dans ma vidéo, et même dans mon livre « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études ».

J’adore cette expression parce qu’elle est forte et elle montre très bien ce que vivent la plupart des gens une fois qu’ils se sont habitués à leur emploi de salariés.

Voici deux histoires vraies d’entrepreneurs qui sont aujourd’hui des leaders sur le marché francophone et qui pourtant ont été bloqués à un moment par leur statut de salariés, voire même le sont encore.

Je ne vais pas donner de nom parce que ces personnes pourront choisir de partager cette histoire si elles le souhaitent. Mais ce sont des gens que je connais bien et qui cartonnent aujourd’hui sur le web, qui font des millions d’euros de chiffre d’affaires.

La première personne a démarré son entreprise à côté de son job qui était un emploi très bien rémunéré. Il est consultant dans un grand groupe.

Rapidement, cette personne atteint environ 1 million d’euros de chiffre d’affaires au bout de 3 ou 4 ans, peut-être même un peu moins. C’était vraiment exceptionnel.

Et il était tellement salarié dans sa tête que même quand ça a commencé à cartonner, plutôt que de laisser tomber son job alors qu’il avait les moyens financiers de le faire, il a demandé à passer un temps partiel.

Donc, au lieu de consacrer 5 jours par semaine à son emploi de salarié, il n’y passait plus que deux jours.

Quand je l’ai rencontré, sa boite cartonnait déjà et il était encore employé 2 jours par semaine.

Franchement, ça m’a surpris. Je lui ai dit : « Tu as largement les moyens aujourd’hui de quitter ton job. Pourquoi tu ne le fais pas ? »

Il m’a dit que pour lui, ça représente la sécurité.

Cet entrepreneur à succès avait ses pantoufles en ciment et c’est très difficile pour lui de s’en séparer.

Au final, il l’a fait à peu près 6 ans après avoir créé sa boite. Ça n’a pas été facile pour lui.

Il y a une autre personne qui cartonne sur le web qui fait 2 millions d’euros de chiffre d’affaires avec son associé et qui est toujours salarié dans son entreprise, qui a aménagé son emploi puisqu’elle travaille aujourd’hui à la maison.

En fait, cette personne a demandé de faire un départ négocié. Ils ont refusé. Du coup, elle a dit : « Si c’est comme ça, je ne suis pas motivé, j’attends que vous me viriez de toute façon. »

Le truc, c’est qu’elle pourrait très bien démissionner, elle n’aurait pas d’indemnité de départ. Mais aujourd’hui, elle gagne tellement d’argent qu’intrinsèquement, on s’en fout.

Mais dans la psychologie de cette personne, il y a une case où elle est en sécurité avec son emploi et si elle doit partir, elle doit avoir cette indemnité de départ.

C’est complètement irrationnel, mais c’est quand même extrêmement présent.

D’ailleurs, il y a aussi une autre personne qui est exactement dans le même cas qui est Michael Ferrari du blog « Esprit riche » qui aujourd’hui a arrêté son emploi.

Ce n’est pas vraiment un emploi, c’est une activité de consultant aussi pour des entreprises.

Ce n’est pas la même personne que celle que j’ai décrit au début. Il bossait encore là-dessus alors que son blog et toute son entreprise sur le web cartonnaient. Il a mis longtemps aussi à abandonner sa première activité.

Il y a beaucoup de gens qui ressentent ça et c’est normal si vous le ressentez aussi.

C’est facile de se creuser des ornières qui sont confortables. C’est facile de chausser des pantoufles que vous devez trouver super sympa et de se rendre compte trop tard qu’elles sont en ciment. Certes, c’est confortable. Certes, c’est sécurisant. Mais ce n’est pas vraiment ce à quoi on aspire, qu’on aimerait plutôt chausser nos chaussures de randonnée et partir à l’aventure.

Il y a des gens qui ont accompli des choses exceptionnelles et qui ont ressenti la même chose que vous.

Finalement, j’aimerais vous partager deux leçons concrètes à tirer de tout ça.

  • C’est toujours mieux de réaliser le plus vite possible qu’on est en train se creuser un sillon, qu’on est en train de chausser les pantoufles en ciment, et de se mettre en action le plus vite possible pour réaliser ce à quoi on aspire vraiment : d’écouter la petite voix intérieure et de se mettre en route pour l’aventure parce que plus on attend et plus ça va être difficile.
  • Même si aujourd’hui vous avez des pantoufles en ciment qui sont vraiment ultra confortables et ultra lourdes, il n’est pas trop tard.

Ces entrepreneurs ont quand même utilisé une stratégie similaire dans les trois cas et cette stratégie a été efficace pour leur permettre justement de déchausser ces pantoufles en ciment, c’est tout simplement de faire les choses progressivement.

Vous n’avez pas besoin de faire un changement radical de vie du jour au lendemain. D’ailleurs, je ne le recommande pas. Je suis partisan de l’école où on prend des risques mesurés et on a toujours des plans B, voire des plans C, D, E, F, G, H, etc., au cas où le plan A ne fonctionne pas.

Clairement, créer une entreprise à temps partiel aujourd’hui, cela n’a jamais été aussi faisable grâce à toutes les technologies sur le web.

Vous pouvez à côté d’étude ou de votre emploi commencer à créer votre business sur le web, commencer à tester des choses. Et progressivement, vous vous libérez de vos études, vous libérez votre emploi que si vraiment vous voyez que ça fonctionne concrètement sur le terrain.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂