Comment devenir autoentrepreneur – Agir et Réussir

► Obtenez gratuitement mon livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » en cliquant ici ! 🙂
<a href= »http://olivier-roland.tv/livre-offert » target= »_blank » rel= »nofollow »>http://olivier-roland.tv/livre-offert

– La vidéo « Un moyen SIMPLE de BOOSTER vos ventes GRAVE (en ligne ou offline) » :
https://www.youtube.com/watch?v=PwYN097OYYM&list=PLlNaq4hbeacQ-O84SlCxsAPQtUNAcqXda
– La vidéo « 4 astuces pour DOUBLER vos VENTES AUJOURD’HUI ! (Agir et Réussir) » :
https://www.youtube.com/watch?v=qt6mmkbNsW4&list=PLlNaq4hbeacQso7BcO89UKoc9r0qh5kCL

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=h-985ih1saA

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment devenir autoentrepreneur – Agir et Réussir » :

Créer votre auto-entreprise, c’est bien. En faire une entreprise à succès qui vous rapporte de l’argent, c’est autre chose. C’est ce que je vais partager avec vous.

En 2008, il y a eu 331 736 entreprises créées en France d’après la CPE. En 2000, il n’y avait eu que 200 000 créations d’entreprises. Mais en 2009, un an après, c’était l’explosion totale puisqu’il y a eu 590 193 créations d’entreprise. Donc, plus du double.

D’un seul coup, le nombre de créations d’entreprises a plus que doublé à cause de l’arrivée de l’auto-entreprise qui fait que des centaines de milliers de français ont créé leur boîte du jour au lendemain.

Encore aujourd’hui, en 2015, les auto-entreprises représentent plus de 50% de la création des entreprises en France. On pourrait se dire que c’est génial pour un pays qui a plutôt une mauvaise réputation en termes d’entreprenariat. Le nombre d’entrepreneurs a doublé du jour au lendemain.

Sauf que quand on regarde un peu dans les détails, on se rend compte que ce n’est pas aussi simple que ça. En 2012, l’INSEE a fait une étude approfondie sur ces auto-entrepreneurs et s’est rendu compte que, à peine 10% gagnait plus que le SMIC.

En plus, l’INSEE renchérit en disant que le salaire moyen d’un auto-entrepreneur est de 4300 euros sur une année. Autrement dit, pour la plupart d’auto-entrepreneurs, ce n’est pas avec cela qu’ils vont pouvoir quitter leur job ou tout simplement pouvoir vraiment être libre et indépendant comme ils le souhaitent.

Mais il faut vraiment comprendre que créer son auto-entreprise, c’est bien, en faire une véritable entreprise c’est tout autre chose.

Vous pouvez devenir auto-entrepreneur en 5 minutes en allant remplir le formulaire sur Internet. Dans l’auto-entreprise, la création est juste la toute première étape. Après, il faut trouver des clients et vendre un maximum.

Ce que je suis en train de partager avec vous n’est pas seulement quelque chose qui touche les auto-entrepreneurs, c’est aussi quelque chose qui touche beaucoup d’entrepreneurs en France puisque l’INSEE encore une fois a analysé le revenu des entrepreneurs. Le revenu moyen d’un entrepreneur en France est de 14 400 euros par an, soit un chiffre qui est à peine supérieur au SMIC.

D’ailleurs, il faut savoir qu’en France, deux tiers des entreprises n’ont absolument aucun employé. Les gens qui dirigent sont des solo-preneurs, des personnes qui ont créé leur boîte et finalement leur boîte, c’est leur job.

Tous ces chiffres montrent qu’il y a un problème. Et je peux vous en parler parce que je commence à avoir une bonne expérience de l’entreprenariat.

J’ai créé ma première boîte à 19 ans, que j’ai vendu 10 ans après pour pouvoir me consacrer à la deuxième entreprise qui me fait vivre et qui me permet de voyager partout dans le monde aujourd’hui.

J’étais membre du jury d’une structure de financement d’entreprise à Lille « Initiative clé » et j’ai vu défiler une centaine de dossiers sur lesquels j’ai dû donner mon avis. Je côtoie des entrepreneurs tous les jours depuis des années et des années. J’ai été touché moi-même par ce problème, et je vois ce problème encore toucher énormément de personnes.

La première erreur, c’est que la plupart des entrepreneurs, quand ils créent leurs entreprises, passent 80% de leur temps à faire un milliard de choses, sauf ce qui est le plus important, à savoir : trouver des clients, les fidéliser et les convaincre d’acheter régulièrement des produits dans votre entreprise.

Il y a trois moyens uniquement d’augmenter le chiffre d’affaires de votre entreprise :

  1. monter le nombre de vos clients ;
  2. augmenter le nombre de fois où ils achètent chez vous tous les ans ;
  3. augmenter le panier d’achat moyen c’est-à-dire la somme qu’ils dépensent à chaque fois.

Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, il n’y a pas d’autres manières d’augmenter vos ventes que d’influer sur l’un de ces trois facteurs au minimum. Et dans l’idéal, les trois facteurs en même temps.

Si vous augmentez de seulement 10% chacun de ces facteurs, vous augmentez votre chiffre d’affaires de plus de 35%,

Donc, quand vous créez votre boîte, vous devez passer 80% de votre temps à augmenter le nombre de clients, les faire venir plus régulièrement et augmenter leur panier d’achat moyen quand ils viennent vous voir.

Et la plupart du temps, quand quelqu’un crée une entreprise, il passe 80% de son temps à choisir des fournitures de son bureau, à créer son site internet que personne ne va aller voir, à faire ses plaquettes, ses cartes de visites, etc.

Je ne dis pas que toutes ces choses sont inintéressantes, mais je dis juste qu’au début, tant que vous n’avez pas de clients, tant que vous n’avez pas développé suffisamment la clientèle, on se fout de ces détails.

Ça vous sert à quoi d’avoir le plus beau site web du monde, d’avoir la plus belle brochure du monde, d’avoir des cartes de visite si derrière, il n’y a aucun client ?

Votre superbe idée d’entreprise à laquelle vous avez pensé être l’une des meilleures du monde ne vaut rien tant que vous n’avez pas de client, de gens qui ont payé pour avoir votre service ou vos produits. C’est juste une hypothèse non testée comme il y en a tant d’autres.

Donc, une première chose très importante quand vous créez votre auto-entreprise ou votre entreprise, c’est qu’il faut vous focaliser sur la vente à 2000%.

L’un des moyens les plus faciles pour développer votre clientèle, ce n’est pas d’aller chercher vous-même des gens qui ne vous connaissent pas, c’est d’identifier des entreprises qui ont les mêmes clients que vous et avec lesquels vous n’êtes pas en concurrence et de faire des partenariats.

Si vous arriviez à faire ça, vous vous connectez à une source de clients qui est déjà établie, qui est déjà existante avec des clients qui font déjà confiance à une entreprise.

C’est un peu comme si vous avez soif et vous avez une rivière d’eau pure qui coule à côté de vous. Vous pouvez vous embêter à aller construire un sceau et, tous les jours, aller piocher dans la rivière avec votre sceau. Ou alors, vous pouvez détourner une petite partie de cette rivière pour faire un canal qui va directement chez vous. Et à chaque fois que vous avez besoin de boire, vous n’avez qu’à tourner le robinet de votre évier pour remplir votre verre. C’est exactement la même chose.

Je vous donne un exemple concret.

À l’époque où je faisais encore du coaching en one to one, j’avais un de mes clients qui était coach sportif. On avait analysé sa situation, il voulait augmenter son chiffre d’affaires. Je lui dis : quelles sont les entreprises qui ont les mêmes clients que toi et qui n’étaient pas en concurrence ?

Déjà, ça demande de comprendre, de savoir à qui on s’adresse. Il a analysé, il avait déjà un petit peu développé son activité, et il s’est rendu compte que son client type, c’est les femmes cadres, plus entre 30 et 40 ans.

Et quand on a vu cette démographie-là, on s’est dit : quelles sont les boîtes qui ont ces clients-là déjà ? Et on s’est rendu compte que notamment, c’était les instituts de beauté, les SPA, ce genre de trucs.

Il est allé voir en suivant mes conseils des instituts de beauté, en leur proposant plusieurs deals possibles, juste mettre sa plaquette déjà chez eux. C’est quelque chose que tout le monde va accepter. Il a proposé de verser une commission sur tous les clients qu’ils amènent.

Il est tombé sur un institut où ça a accroché. Et du jour au lendemain, son business a explosé parce que d’un seul coup, il a eu un afflux constant de nouveaux clients réguliers, et ça a complètement changé la face de son business.

Donc, posez-vous la question : quelles sont les entreprises qui ont les mêmes clients que moi qui ne sont pas en concurrence ? Quels sont les deals que je pourrais leur proposer ?

Vous allez peut-être dire que vous n’avez pas de clients, que vous ne connaissez pas la démographie de vos clients aujourd’hui. Déjà, vous pouvez partir d’une hypothèse, savoir le type de produits, de services que vous vendez. Normalement, ça s’adresse à tel type de personnes. Vous pouvez déjà partir de là.

Ensuite, essayez de mettre en place des expériences qui coûtent très peu d’argent et qui vont vous montrer tout de suite s’il y a un intérêt économique, s’il y a des gens qui sont intéressés par votre produit votre service.

Quand j’ai eu l’idée de mon entreprise à 19 ans, c’était une entreprise de services informatiques que j’avais eu avec un ami. On avait eu l’idée ensemble. On s’est dit qu’on va la tester. On va placer une petite annonce dans un journal d’annonces gratuits en proposant nos services de dépannage informatique à domicile, et on va voir ce que ça va donner.

On avait investi à l’époque 60 francs, on a eu 5000 francs de chiffre d’affaires. On a dû investir 10 euros et derrière, on a eu 600 euros, beaucoup plus d’euros que ce qu’on avait investi et ça nous a montré que c’était valide.

Mon ami a décidé de continuer ses études, mais c’est ça qui m’a décidé d’arrêter l’école pour créer ma boîte parce que j’avais un test qui me montrait que mon idée avait un potentiel économique.

Voyez si vous pouvez faire ça. Est-ce que vous pouvez passer une petite annonce ou proposer votre service à petite échelle pour voir déjà s’il y a vraiment un intérêt concret ?

Ce sont deux manières de trouver et d’augmenter le nombre de vos clients assez rapidement avec des méthodes plus efficaces que d’y aller les couteaux entre les dents et devoir appeler les gens.

Ensuite, ce que vous pouvez faire pour augmenter le nombre d’chats que vos clients font tous les ans et c’est une leçon extraordinaire qui m’a été donnée, c’est peu de temps après que j’ai créé ma boîte qui était une société de prestations informatiques, quand il y avait, les clients avait pleins de problèmes et on avait beaucoup de demandes. C’était génial parce que j’avais beaucoup de travail. Par contre, il y avait des mois où il n’y avait pas de demande parce que les clients n’ont pas de problème. Du coup, il n’y avait rien à faire.

Dans ces cas-là, si vous proposez des prestations qui sont justes des prestations one shot, essayez de voir ce que vous pouvez proposer comme prestation régulière.

J’ai commencé à proposer des contrats de maintenance où je venais régulièrement maintenir le parc informatique de mes clients. D’un seul coup, j’ai eu des contrats qui m’ont assuré un chiffre d’affaires régulier tous les mois, qu’il vente, qu’il neige, qu’il pleuve, quelle que soit la demande, et qui me permettait de payer mes charges. Ça a complètement changé la face de mon entreprise.

Donc, posez-vous la question : qu’est-ce que vous pouvez proposer comme type de service qui peut être complémentaire à vos produits et qui permet d’avoir un chiffre d’affaires lissé ?

Ça peut être peut-être une assurance, un service de maintenance sur ces produits-là. Par exemple, quand on commande sur Amazon des produits consommables comme de la nourriture ou des consommables pour la toilette, il vous dit : Si vous voulez, vous pouvez en recevoir deux tous les mois automatiquement. Vous n’avez rien à faire.

Qu’est-ce que vous pourriez mettre en place pour avoir transformé tous vos produits et vos services ponctuels en produits et services récurrents ? Ça peut faire une différence énorme dans votre business.

Et enfin pour augmenter le dernier pilier, pour augmenter vos ventes, le panier d’achat moyen, proposez tout simplement des produits complémentaires.

L’une des phrases qui a fait le succès de Mac Do, c’est : Est-ce que vous voulez des frites avec ça ou est-ce que vous voulez le menu ou est-ce que vous voulez la version super size ?

A chaque fois que quelqu’un vous achète un produit ou un service, proposez systématiquement un produit ou un service complémentaire. Ça peut être quelque chose qui est directement lié à ce que vous vendez. Si vous vendez par exemple de la nourriture pour chien et que quelqu’un vous achète de la nourriture pour chiens, vous pouvez vendre une espèce de « dessert » pour les chiens, des trucs qu’on donne un peu moins souvent, mais qui font plaisir.

Vous pouvez vendre des jouets pour les chiens. Vous pouvez vendre un bouquin sur comment éduquer son chien. Vous pouvez vendre des tas de trucs, mais il faut le proposer systématiquement.

Vous le proposez que ce soit verbalement ou sous forme de texte, de vidéo sur votre site. Il faut que ce soit une proposition concrète, explicite, faite à votre client. Rien qu’en faisant ça, vous allez avoir énormément plus de clients qui sont intéressés que quand vous ne faites pas et que vous attendez que le client ait l’idée.

C’est le meilleur moment pour proposer un produit complémentaire au client parce qu’il est là, il a sorti sa carte bleue et il est dans une démarche d’achat. Il vous a déjà montré qui il est et quel est son intérêt en vous désignant le produit qu’il veut acheter. Et vous pouvez très bien lui proposer un produit qui va l’intéresser beaucoup plus facilement.

Avec ces quelques trucs, vous pouvez augmenter le nombre de vos clients, le nombre de fois où il achète chez vous et le panier d’achat moyen. Cela peut complètement transformer la face de votre business et faire de vous un auto-entrepreneur ou un entrepreneur qui vit vraiment de son entreprise et qui ne fait pas juste de vivoter comme malheureusement la majorité des entrepreneurs en France.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂