Comment avoir du TEMPS pour démarrer votre ENTREPRISE en ligne !

Cliquez ici pour découvrir comment avoir ce qui manque le plus aux entrepreneurs qui CRÉENT leur boîte : du TEMPS et une vie personnelle ÉQUILIBRÉE ! 🙂

► Obtenez gratuitement mon livre « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/livre-offert

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=s9BGOr57nCA

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment avoir du TEMPS pour démarrer votre ENTREPRISE en ligne ! » :

Olivier Roland : Là, tu as une vraie petite entreprise que tu as démarrée avec un investissement minime, il faut le dire. Tu as eu un investissement dans Blogueur Pro. Tu as eu un investissement dans l’hébergement qui coûte quelques dizaines d’euros par an, au début. Et tu as commencé alors que tu avais un emploi qui n’était quand même pas l’emploi idéal pour démarrer un business à côté.

Comme tu le dis, les horaires ne sont pas pratiques dans l’hôtellerie, il y a beaucoup de travail.

Olivier Vaunois : Beaucoup d’horaires, beaucoup d’investissements, oui.

Olivier Roland : Et ça ne t’a pas empêché de créer ton petit business à côté ?

Olivier Vaunois : Non.

Olivier Roland : Au début, combien d’heures tu passais par semaine à peu près sur ton blog ?

Olivier Vaunois : Au début, ça a été un petit peu plus lent parce qu’on était encore tous les deux salariés dans l’hôtellerie. Donc, les débuts se sont faits tout doucement.

Puis, on a vraiment souhaité se focaliser sur ce projet puisque c’était vraiment un projet de vie pour nous.

Avec Camille, on a choisi de déménager de Paris sur la région bordelaise.

Olivier Roland : Là, on est dans ta maison à Bordeaux d’ailleurs.

Olivier Vaunois : Exactement. Avec vue sur les vignes.

Olivier Roland : Vue sur les vignes. Magnifique, oui.

Olivier Vaunois : Il y a vraiment tout un projet de changement de vie.

On voulait quitter la région parisienne, on voulait essayer de transformer nos activités professionnelles en essayant de devenir des blogueurs professionnels. Ça s’est fait en plusieurs étapes.

J’ai réussi à obtenir une rupture conventionnelle de mon ancien employeur. Camille s’est mise à mi-temps pour être avec moi sur le blog. On avait besoin encore un peu de revenus.

Olivier Roland : Avant ça, tu passais combien de temps ?

Olivier Vaunois : Pendant la phase où j’étais encore employé, j’avais du mal à passer plus d’une heure par jour.

Olivier Roland : Ok.

Mon conseil : j’estime que pour démarrer un blog suffisamment vite, il faut passer une dizaine d’heures par semaine. Si vous pouvez passer plus, c’est bien, mais une dizaine d’heures normalement, ça suffit pour réussir en un ou deux ans.

Donc au début, tu pouvais passer moins de temps que ça. C’est pour ça que tu as une démarche très intelligente parce que c’est toujours mieux d’avoir un filet de sécurité.

Il ne faut pas croire que les entrepreneurs sont des kamikazes. Ils prennent des risques contrôlés, des risques calculés avec des filets de sécurité.

Et là, avoir une rupture négociée, c’est génial parce que ça t’a permis de toucher des ASSEDIC pendant deux ans. Ça t’a permis de te consacrer à ton blog. Et dans le pire des cas, si ça ne marche pas, tu peux retrouver un emploi derrière. Ce n’est pas cela qui manque dans l’hôtellerie en plus.

Très bonne démarche. Là, ça t’a permis de te consacrer davantage à ton blog. Tu as passé combien de temps après ?

Olivier Vaunois : J’ai envie de dire que je me suis mis à travailler à temps plein sur le blog. C’est effectivement à partir de ce moment-là que ça a commencé à très bien se développer.

Je n’ai jamais travaillé autant que les horaires que je faisais avant dans l’hôtellerie. Puis le gros avantage, c’est qu’on est complètement libre de ses horaires. L’objectif de ce changement de vie aussi pour nous était de pouvoir s’occuper un peu plus des enfants, d’avoir plus de temps pour eux.

Le fait de ne pas avoir de « contrainte horaire » nous a permis d’aller chercher les enfants à l’école beaucoup plus tôt, de passer beaucoup plus de temps avec eux, sachant qu’on pouvait se remettre à bosser le soir quand ils dormaient. Il te permet de travailler à ton rythme, à ton goût de chez toi.

Olivier Roland : Ça a changé ta vie de parent, du coup ?

Olivier Vaunois : Ça a tout changé. C’était un package puisque dans notre idée de cette parentalité bienveillante, il y a beaucoup plus d’attention portée à l’enfant.

Et ça nous a permis effectivement de pouvoir être plus présents avec les enfants, de faire en sorte que notre vie de famille soit beaucoup plus cool, beaucoup plus sereine, beaucoup plus sympathique.

Olivier Roland : C’était déjà gagné.

Olivier Vaunois : Oui.

 

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂