Comment avoir de la CHANCE : 3 secrets SIMPLES (Zen et Heureux)

► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

– La vidéo « 3 moyens SIMPLES pour PLUS de BONHEUR, scientifiquement prouvés » :
https://www.youtube.com/watch?v=JlpzjqocsRM&list=PLlNaq4hbeacQkrbmTc4XhdHgTdt7UZhRD

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Crédits image :
– Affiche du film « Un jour sans fin »
Lien : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=8066.html
– Richard Wiseman performed as Emcee during CSICon 2012 held in Nashville, TN. Here he is shown opening the program on October 25, 2012
Auteur : BDEngler
Lien : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Richard_Wiseman-Emcee-CSICON_2012-Nashville-Opening_Remarks-OCT_26_2012.JPG

https://www.youtube.com/watch?v=gnAMdsFMfCY

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment avoir de la CHANCE : 3 secrets SIMPLES (Zen et Heureux) » :

Comment avoir davantage de chance ?

La chance a été étudiée scientifiquement, et les scientifiques ont démontré que n’importe qui pouvait avoir davantage de chance en agissant sur trois facteurs simples.

Philippe Gabilliet disait dans une vidéo qui avait fait le buzz à l’époque : « La chance, c’est non seulement une compétence, mais aussi une compétence qui se travaille. » Et la science appuyait ses dires.

Je veux partager avec vous les preuves scientifiques de la chance et comment, vous aussi, vous pouvez facilement devenir plus chanceux en agissant sur trois facteurs simples.

Richard Wiseman, en plus d’être un magicien, d’avoir un doctorat en psychologie, d’être l’auteur de plusieurs best-sellers et d’une chaîne qui va bientôt atteindre les 2 millions d’abonnés, Quirkology, a aussi pris le temps d’étudier scientifiquement la chance.

Intrigué par les récits de ces personnes qui se déclarent incroyablement chanceuses ou malchanceuses, il a étudié 400 personnes des deux catégories pour essayer de déterminer quels étaient les facteurs qui les différencient.

Les conclusions de ses recherches sont claires : bien que la majorité des personnes malchanceuses n’aie aucune idée de pourquoi elles le sont, cela vient avant tout de leur comportement et de leur état d’esprit.

Voici un exemple parmi toutes les recherches qu’il a effectuées.

Il a demandé à des volontaires de compter le nombre de photos qu’il y a dans un journal. En moyenne, les personnes qui se décrivent comme malchanceuses ont mis deux minutes à compter le nombre de photos dans le journal. Tandis que les personnes qui se décrivent comme chanceuses n’ont mis que quelques secondes.

La raison c’est que dès la deuxième page, un message écrit sur la moitié de la page disait : « vous pouvez arrêter l’expérience ici, il y a 43 photos dans ce journal. »

Les personnes qui se décrivent comme chanceuses l’ont vu immédiatement, tandis que les malchanceuses étaient tellement occupées à compter les photos qu’elles ont loupé cette opportunité de gagner du temps.

Pour s’amuser, Richard Wiseman a ajouté un message à la deuxième moitié du journal qui, également, prenait la moitié d’une page et qui disait : « vous pouvez arrêter l’expérience ici, dites à l’expérimentateur que vous avez vu ce message pour gagner 250 livres. »

Encore une fois, le nombre de personnes malchanceuses qui ont vu ce message était largement inférieur au nombre de personnes chanceuses.

Une autre découverte très importante et très intéressante de ses recherches, c’est que les gens malchanceux se décrivent comme naturellement plus anxieux et stressés que les gens chanceux. Or, la recherche montre que les gens anxieux ont davantage de problèmes à se concentrer sur ce qu’ils font. Ils sont davantage distraits et sujets à des accidents.

De même, les scientifiques sont aujourd’hui quasiment unanimes pour dire que le stress est une source majeure de problèmes pour le système immunitaire, et que ça nous rend plus susceptibles d’être malades. Ce qui, d’après Richard Wiseman, expliquerait pourquoi les personnes malchanceuses sont davantage susceptibles d’avoir des accidents et d’être malades.

Ce qui est génial, c’est que Richard Wiseman ne se contente pas d’écrire des papiers dans des revues que seuls les scientifiques lisent. Il essaie vraiment d’apporter des choses concrètes aux gens normaux qui ne sont pas scientifiques et il a décidé d’utiliser ses recherches pour mettre en place une école de la chance.

Il a proposé à tous les gens qui se décrivaient comme malheureux dans cette expérience de participer à cette école de la chance pour apprendre à devenir chanceux. Les résultats ont été impressionnants, sidérants. Un mois après leur entrée dans cette école, 80% des participants se déclaraient être plus chanceux et plus heureux.

Donc, Richard Wiseman a mis en place de nombreuses techniques. Et ce sont les trois techniques 20/80 que je vais partager avec vous : les 20% qui vont vous apporter 80% des résultats.

Le premier facteur, c’est d’écouter vos intuitions, écouter vos émotions.

Il s’agit juste de comprendre que dans de nombreuses décisions difficiles dans la vie, il y a certes notre intellect qui est extrêmement important, mais aussi nos émotions. C’est notre subconscient qui nous envoie des signaux par le biais des émotions.

Richard Wiseman a démontré que les gens plus chanceux étaient davantage à l’écoute de leurs émotions que les gens malchanceux.

Donc, la prochaine fois que vous aurez une décision délicate à prendre, prenez le temps d’écouter cette petite voix qui vous souffle la décision à prendre.

Le deuxième facteur pour avoir davantage de chance, c’est de sortir de la routine.

Les gens malchanceux ont tendance à faire tout le temps la même chose : avoir tout le temps les mêmes activités et avoir des journées qui se ressemblent les unes après les autres. Le film « Un jour sans fin » parle exactement de cela. C’est le film avec Bill Murray où tous les matins, il se réveille et vit exactement la même journée.

Ce film est une métaphore de ce qui se passe dans votre vie quand vous tombez dans la routine, dans les habitudes et que vous êtes incapables de vous renouveler. Donc, essayez d’introduire davantage de variétés dans votre vie en en faisant un jeu.

Par exemple, décidez de faire un maximum de tâches avec votre main non dominante pendant toute une journée, ou décidez d’explorer 5 nouveaux trajets en 5 jours pour aller au travail. Ou à l’image d’une personne étudiée par Wiseman qui se décrit comme très chanceuse, décidez de parler dans une soirée à toutes les personnes qui portent une certaine couleur. Ça va vous permettre de sortir de votre zone de confort parce que c’est aussi une habitude par exemple de parler tout le temps au même type de personnes dans les évènements où vous allez.

Bref, ajoutez de la variété. Sortez de la routine et la chance va se manifester davantage.

Troisième conseil, voyez le bon côté des choses.

Les personnes chanceuses ont tendance à voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. Pour faire cela, vous pouvez mettre en place un exercice très simple et très efficace.

Régulièrement, imaginez une situation qui est pire que celle dans laquelle vous vous trouvez actuellement. Cela peut être une situation réaliste. Vous comparez quelque chose qui vous est arrivé récemment.

Par exemple, si vous étiez en voiture et que vous avez évité au dernier moment un obstacle, vous pourriez vous dire : qu’est-ce qui se serait passé si je n’avais pas évité cet obstacle ? Et imaginez la situation.

Ou vous pouvez partir dans des comparaisons beaucoup plus vastes comme : qu’est-ce qui se serait passé si plutôt que d’être né dans un pays occidental riche, j’étais né dans un des pays des plus pauvres d’Afrique ? Quel type de vie j’aurai vécu ? Ou alors, plutôt que d’avoir une famille aimante, j’étais né dans une famille pauvre, alcoolique où j’aurai été battu.

Imaginez comme cela des situations bien pires que celles dans laquelle vous êtes. Qu’est-ce qui se serait passé si je n’avais pas été encouragé à faire ce choix qui, aujourd’hui, me permet par exemple d’exercer une de mes passions, ou de passer ce diplôme, ou de créer mon entreprise ?

Pendant les 7 prochains jours, je veux que vous fassiez cet exercice un maximum de fois.

Déjà, faites-le tous les matins en vous levant, tous les soirs. Et à chaque fois que vous y pensez, vous pouvez le faire en quelques secondes dans votre tête. Il s’agit tout simplement de comparer votre situation actuelle à une situation pire.

C’était un exercice très prisé de stoïciens pendant l’antiquité. C’était pour eux une manière de mettre du sel dans leur vie. Vous verrez qu’en utilisant cette technique, c’est vraiment mettre du sel dans votre vie.

C’est aussi une technique qui est utilisée notamment par les bouddhistes zen. C’est une technique bête comme chou qui peut avoir des résultats extraordinaires et augmenter votre chance. Donc, essayez-la et vous m’en direz des nouvelles.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂