Comment apprendre l’ANGLAIS, l’espagnol, l’allemand et d’autres langues SANS efforts avec MOSALINGUA

Aujourd’hui je partage comment apprendre une langue SANS que cela vous prenne du temps avec l’application Mosalingua.
<br />► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

Vous pouvez apprendre l’anglais, l’espagnol, l’allemand, l’italien et le portugais avec cette application, en y passant juste 5 minutes par jour, quand vous êtes dans le métro ou coincé dans une file d’attente.

L’application Mosalingua : http://www.mosalingua.com/

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

http://www.youtube.com/watch?v=MZ7vnSvOEQo

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « Comment apprendre l’ANGLAIS, l’espagnol, l’allemand et d’autres langues SANS efforts avec MOSALINGUA » :

Bonjour, aujourd’hui, je vais partager avec vous un logiciel que vous allez adorer pour apprendre l’anglais ou l’espagnol, l’italien, le portugais, l’allemand. Et ce, sans y passer de temps tous les jours. C’est-à-dire que vous allez pouvoir utiliser ce logiciel 5 minutes par jour dans les transports en commun ou quand vous êtes en train de vous emmerder quelque part, par exemple dans une file d’attente ou que vous attendez chez le docteur.

Qu’est-ce que c’est que cette super application ?

C’est Mosalingua. Vous pouvez utiliser sur votre Smartphone, c’est parti !

Je vais vous montrer comment ça fonctionne avec l’application en espagnol mais évidemment, c’est la même chose pour les applications dans les autres langues.

Quand vous lancez l’application, elle vous dit automatiquement le nombre de cartes que vous avez déjà, le nombre de cartes que vous devez réviser. Et là, vous dites : mais comment ça des cartes ? Je croyais qu’on apprenait une langue ?

Alors justement, c’est tout le concept du logiciel. Vous allez voir, c’est génial parce que c’est conçu pour que justement, vous n’oubliez pas ce que vous apprenez. Donc là, je vais cliquer sur le bouton « Révisez » et l’application me propose, en me demandant en gros : est-ce que je sais dire comment on dit « voler, dérober » en espagnol. Donc, je crois que si je me rappelle bien, c’est « robar » . Donc, je vais dire : « robar ». Je clique sur « Retournez la carte ». Robar ! Et j’ai gagné donc dans ce cas-là, et je me suis souvenu très bien, donc je clique sur « Parfait » tout simplement.

Ensuite, « attendre ». Attendre, je ne sais plus trop, peut-être « esperar ». Esperar ! Mais vous voyez, par contre, j’ai hésité, j’ai mis un peu plus de temps. Alors, ce n’était pas non plus difficile, je n’ai pas mis trois minutes pour me rappeler ce mot. Donc, je vais quand même cliquer sur « Bien ».

« Dentifrice ». En fait, eux, ils disent « la pâte à dent », quelque chose comme ça. Donc, c’est la pasta del dientes, je crois. La pasta de dientes ! Vous voyez, je me suis trompé sur un mot, j’ai dit « del dientes » au lieu de « de dientes ». Donc dans ce cas-là, ce que je veux dire, c’est que c’est difficile parce que je n’ai pas bien intégré encore ce mot, il faut que je l’apprenne.

Ensuite, on a « j’ai soif ». Alors « J’ai soif » c’est « Tengo sed ». Tengo sed ! Ok, là, je clique sur « Parfait » parce que je me suis bien rappelé.

Donc, vous allez me dire : Super, mais quand est-ce qu’on apprend finalement des mots?

C’est ça qui est génial. On ne peut pas tant qu’on n’a pas révisé l’ensemble des cartes. Et qu’est-ce qui se passe? Vous avez vu qu’à chaque carte, l’application demande si on se rappelle parfaitement, plutôt bien, difficilement ou pas du tout la carte. Et l’application, du coup, va programmer automatiquement de nous rappeler la carte en question à un moment où elle estime qu’on va commencer à l’oublier ; et c’est déterminé par la réponse qu’on donne et puis par l’historique, l’ensemble de l’historique qu’on a par rapport à cette carte. Et c’est quelque chose de très sérieux. C’est basé sur ce qu’on appelle « la courbe de l’oubli ».

C’est un concept qui a été découvert par un psychologue allemand qui s’appelle Hermann Ebbinghaus – j’espère que je le prononce bien – en 1885. Et depuis, ça a été très étudié, c’est-à-dire qu’on sait qu’on a une courbe de l’oubli. Quand on apprend quelque chose, forcément au bout d’un moment, on l’oublie. Par contre, plus on a des répétitions par rapport à ce qu’on a appris et moins on est susceptible de l’oublier. Et on a aujourd’hui des logiciels comme Mosalingua qui sont capables de déterminer exactement quand nous rappeler, le moment le plus optimal pour vous rappeler quelque chose qu’on allait oublier pour justement qu’on stocke ça au maximum dans la mémoire à long terme.

Donc ce que je veux faire en fait, c’est me taper les 27 cartes. Ensuite, je vous montre comment fonctionne justement l’apprentissage parce que c’est vraiment très, très sympa.

Une fois que vous avez révisé toutes vos cartes, déjà il vous donne un petit peu le nombre de cartes que vous avez apprises et le nombre de cartes qui sont stockées dans votre mémoire à long terme. Là par exemple, on voit que pendant un certain temps je n’ai pas utilisé le logiciel, honte à moi. Du coup, il a effacé un certain nombre de cartes de la mémoire à long terme c’est-à-dire qu’il les a rappelés parce que je n’ai pas assez pratiqué.

Maintenant, on clique sur « Apprendre » et voilà. Il nous propose une sélection de 5 choses qu’on va apprendre. On peut rajouter des choses si on clique sur plus, on peut décider de ne pas les apprendre si on veut, voilà. Si je clique là, je veux dire, ça, je connais, je n’ai pas besoin de l’apprendre. Là par exemple, on a « la almohada » : l’oreiller, donc je clique sur « Apprendre la liste ». D’abord, « Compréhension orale ». « Dónde está la estación de metro más cercana », là, vous devez juste répéter en fait ce que vous avez dit. Cliquez sur « Retournez la carte ». « Dónde está la estación de metro más cercana ». Est-ce que j’ai bien compris ou pas? Donc là, je vais mettre juste. Voilà, vous avez compris? « Me bajo en la proxima parada por favor » je crois? « Me bajo en la proxima parada por favor », c’est ça, c’est « juste ». Bon voilà. Vous avez compris? Donc du coup, je passe cette étape et on va voir juste après comment ça…

Ensuite, on passe au sens français-espagnol. Donc, voilà. On a appris « oreiller », maintenant, il faut se rappeler comment on dit « oreiller » en espagnol. Et bien, je dois dire j’ai complètement oublié, « Almohada », Ok, donc je clique sur faux. Et voilà.

Si j’arrive à me rappeler en fait des cartes, quand je clique sur « Retournez la carte », du coup, il va les effacer. Donc, « je descends au prochain arrêt » (Me bajo en la proxima parada por favor). Ok, là je clique sur « Juste ». Donc, « où est la station de métro la plus proche », c’est dónde está la estación de metro más cercana, je crois. Oui, c’est ça. « Dónde está la estación de metro más cercana ! » voilà. Donc, je continue ça et je vous montre la suite.

Et donc ce qui est bien, c’est que si vous ne vous rappelez vraiment pas d’un terme, justement l’application ne va pas vous lâcher tant que vous ne l’avez pas appris. Donc, là voilà. Si par exemple je ne me rappelle plus ce qu’est « l’oreiller », « la Almohada », je clique sur faux ; et comme c’est le dernier ben voilà. Après, ça va être facile quand même de s’en rappeler juste à court terme. Donc là, en l’occurrence, c’est « la Almohada ».

Et maintenant, on va écrire un peu. On va taper en fait dans les lettres tout simplement la phrase dans le bon ordre. Alors ce qui est bien, c’est qu’on a quand même un petit indice ; c’est qu’on a la majuscule, donc on sait que ça commence par S. Donc, je pense que c’est « estamos ». Non, ce n’est pas ça d’ailleurs, je me suis trompé. Estamos, loin. Je ne sais plus voilà. Hop. Ben voilà, j’étais induit en erreur par le point d’interrogation qui commence dans les phrases espagnoles à l’envers. Donc « Estamos lejos de …? », je clique sur Faux. Alors là, c’est plus facile, il faut juste choisir les mots. Donc, où est la station de métro la plus proche? Donc, Dónde está la estación de metro más cercana .

Bon, vous avez compris. Donc voilà, c’est vraiment super. C’est un logiciel extrêmement interactif qui n’est vraiment pas cher du tout pour utiliser pour apprendre les langues majeures encore une fois. Donc, je vous invite tout simplement à aller sur leur site qui s’appelle Mosalingua, je vous ai mis un lien. Vous pouvez cliquer là sur le truc qui apparaît dans la vidéo et vous pouvez aussi cliquer dans le lien que j’ai mis dans la description.

Ce n’est pas un lien affilié. Je ne gagne aucune commission là-dessus. Je n’ai pas de participation dans cette entreprise qui est créée par un français. Enfin, il y a deux personnes dont un français et ça, c’est super. Et c’est juste que je partage ça parce que je trouve ça vraiment, vraiment excellent.

Voilà. Comme d’habitude, j’ai besoin de votre feed-back. Donc si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « j’aime » juste en dessous et puis partagez-la. Et puis comme d’habitude, vous pouvez recevoir gratuitement mon livre « Zen et Heureux » qui vous donne d’autres méthodes, d’autres techniques pour être plus zen et plus heureux dans votre vie. Pour ça, vous cliquez sur la couverture qui apparaît là ou sur le lien qui apparaît ici, vous laissez votre prénom et votre email et je vous envoie le livre immédiatement. C’est comme ça, c’est gratuit.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. À demain pour la prochaine. Au revoir !

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂

Mot-clés utilisés pour trouver cet article :

olivier roland anglais