4 moyens de GARDER la MOTIVATION quand c’est DIFFICILE – Zen et Heureux

► Obtenez gratuitement mon livre « Soyez Zen et Heureux » en cliquant ici ! 🙂
http://olivier-roland.tv/zen-et-heureux-offert

– La vidéo « Comment trouver la motivation »:
https://www.youtube.com/watch?v=_7BR66I0L_c&list=PLlNaq4hbeacQ4CQv774e1Ph4RhMN6ZRFn

Pour aller plus loin :
http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/ – une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie
http://blogueur-pro.com/ – Devenez libre et indépendant financièrement grâce à votre blog
http://www.habitudes-zen.fr/ – Vivre une vie zen et heureuse
http://devenez-meilleur.fr/ – Le développement personnel pour les gens intelligents
http://olivier-roland.tv/videos pour être prévenu chaque matin à 7H quand une vidéo géniale est publiée, pour démarrer la journée avec une pêche d’enfer ! 🙂

Fidèle à son principe zen et heureux, Olivier Roland s’apprête à partager 4 astuces pour entretenir le feu de la passion dans des projets qui tiennent à cœur.
1. L’engagement en public. La recette consiste à partager avec le maximum de personnes ses projets, même via les réseaux sociaux. Olivier a créé son 1er blog « Des livres pour changer de vie » à partir de son défi : lire 52 livres en 52 semaines. Passé l’enthousiasme initial, il s’est tourné vers le blogging pour faire connaître son défi. Le principe : ne pas avoir à essuyer un moment de gêne devant tout le monde par rapport à l’inachèvement de ses objectifs. Cela constitue une véritable force pour contrer l’envie de procrastiner, c’est-à-dire remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui. Puis, le blog peut se transformer en une véritable opportunité de business par la suite.
2. La compétition amicale. Rechercher la compagnie d’un ami ayant une démarche similaire à la sienne peut être une source de motivation. Olivier Roland prend exemple sur les séances de musculation. Travailler à deux crée un peu plus d’énergie pour venir à bout de la procrastination. En effet, il est souvent gênant de devoir trouver un motif d’annulation d’une séance de remise en forme sous le simple prétexte de ne pas en avoir l’envie sur le moment, souligne-t-il.
3. Se payer les services d’un coach. Prendre un coach signifie externaliser ses objectifs d’après l’auteur de la vidéo. Cette personne qualifiée remplit le double rôle de motivateur et d’enseignant sur son sujet de prédilection. Cette démarche donnera un coup d’accélérateur conséquent à l’apprentissage. Olivier recommande l’exercice suivant : établir une liste des compétences que l’on souhaite acquérir et trouver des coaches dans chaque domaine.
4. Travailler en groupe. L’astuce consiste à rejoindre un groupe empruntant la même voie que vous. Le fait de partager des projets dans un forum vous aide à avancer. Ce procédé ne remplacera jamais un contact direct, néanmoins, débuter par participer à un forum de discussion vous permet de vous fixer les idées et d’avancer dans votre résolution au lieu de rester tout seul dans votre coin.

https://www.youtube.com/watch?v=lUdoqG8zIwM

 

Transcription texte (littérale) de la vidéo « 4 moyens de GARDER la MOTIVATION quand c’est DIFFICILE – Zen et Heureux » :

Bonjour, ici Olivier Roland. Je vais partager avec vous quatre moyens de garder la motivation quand c’est difficile.

Quand vous vous lancez dans un projet qui vous tient à cœur, vous avez le feu sacré, mais c’est souvent difficile de garder cette motivation tout au long du projet et de ne pas procrastiner. Le premier moyen de le garder, c’est l’engagement public.

A partir du moment où vous vous lancez dans un projet qui vous tient à cœur, qui est vraiment important pour vous et qui a une certaine envergure, vous allez tout simplement le partager avec la planète entière. Vous en parlez à tout le monde : à votre famille, à vos amis, à votre chien, à votre hamster. Vous partagez ça sur Facebook, sur Twitter si vous avez un compte Twitter, sur votre blog si vous avez un blog et si vous n’avez pas de blog, ça peut être une excellente manière de vous motiver.

Je parle en connaissance de cause puisque une des raisons pour lesquelles j’ai créé mon premier blog à succès « Des livres pour changer de vie », c’est parce que je me suis lancé dans un défi de lire 52 livres du Personal MBA en 52 semaines. Et je savais très bien que passé l’enthousiasme initial, ça allait être très difficile pour moi de me motiver.

Donc, J’ai décidé de créer le blog « Des livres pour changer de vie » en partie pour me forcer un peu à accomplir ce défi parce que je montrais au monde entier ce que je voulais faire, et que si j’échouais, j’allais échouer en face du monde entier.

C’est la clé de cette technique : on va hacker notre cerveau pour nous motiver. C’est-à-dire que nous, êtres humains, sommes tous pareil. Nous n’aimons pas avoir l’air bête devant les autres.

Comme vous avez dit à tout le monde votre objectif, par exemple, créer votre entreprise dans un an, écrire votre livre dans 6 mois, faire un blog à succès dans un an, devenir ceinture noire de karaté en trois ans, et que vous l’avez répété tant de fois, vous êtes beaucoup moins tenté de procrastiner, de laisser tomber, de céder à toutes ces tentations insidieuses et nombreuses que vous allez ressentir tout au long de votre projet. Vous allez vous dire : « ça fait déjà une semaine que je n’avais pas avancé sur mon projet. Je l’ai dit à tout le monde, ils vont me poser des questions, etc., il faut vraiment que je fasse quelque chose. »

Donc, vous tirez parti de cette tendance humaine qui fait qu’on n’aime pas avoir l’air bête devant tout le monde pour tirer de l’énergie, de la motivation et de l’envie pour accomplir votre projet.

D’ailleurs, créer une plateforme pour communiquer autour de votre projet peut aussi être une bonne manière d’avoir une plateforme qui vous permet ensuite de communiquer par rapport à ça et d’en faire un véritable business. C’est ce qui s’est passé pour mon blog « Des livres pour changer de vie ».

Si par exemple, vous avez envie de sortir un bouquin sur « Pourquoi c’est génial d’avoir des hamsters à la maison ? » et que votre projet, c’est de construire la plus grande cage de hamsters du monde, vous faites un blog là-dessus. Ça va vous attirer une communauté de gens qui sont passionnés par les hamsters, et derrière, vous pouvez en faire un business.

Une fois que vous avez accompli votre projet, les gens vous reconnaissent comme un expert. Ils ont une relation avec vous. Ils vous ont vu accomplir votre rêve et du coup, vous pouvez leur vendre des livres ou des formations sur les hamsters, leur vendre votre sélection de super hamsters qui viennent du Tibet. Donc, ça peut être une opportunité pour vous. En tout cas, c’est une excellente source de motivation.

La deuxième astuce pour rester motivé quand c’est difficile, c’est tout simplement la compétition amicale.

La compétition amicale, c’est le fait d’avoir un ami qui est dans une démarche similaire à la vôtre et avec lequel vous allez vous lancer des challenges et être en compétition régulièrement.

C’est vraiment magique parce que ça a le pouvoir de transformer le plus gros procrastinateur en quelqu’un de vraiment motivé avec le couteau entre les dents, et qui est prêt à se battre pour accomplir ses projets.

Il y a quelques années, j’avais décidé de me mettre à la muscu pour faire du sport parce que je n’étais pas du tout sportif et je trouvais que c’était dommage. Je m’étais inscrit pour plusieurs mois à une salle de sport et j’y étais allé deux fois. Donc, j’étais là en me disant : « comment je peux faire pour me motiver quand je suis chez moi, que je dois me bouger pour aller à la salle de sport et que je ne fais rien ? » Et c’est là où j’ai eu l’idée.

J’ai un ami qui commençait la muscu aussi. Je lui proposais tous les dimanches d’aller à la salle de sport et de faire de la muscu ensemble pendant une heure. Et il m’a dit oui. Et ça a tout changé du jour au lendemain parce que lui aussi avait tendance à procrastiner comme moi. Le simple fait qu’on se donnait rendez-vous a changé tout.

Imaginez qu’il est dimanche, 14 heures, juste avant l’heure où vous devez aller à la salle de sport. Vous n’êtes pas très motivé, vous avez fait la fête hier soir, vous êtes affalé dans votre canapé et vous n’avez pas très envie d’aller à la salle de sport. Si vous êtes tout seul, c’est facile de céder à la tentation et de rester avachi dans votre canapé en vous disant de le faire demain ou la semaine prochaine. Tandis que si vous avez rendez-vous avec un ami, ce n’est pas du tout pareil. Si vous n’y allez pas, vous devez appeler cet ami, lui expliquer pourquoi vous le laissez tomber, pourquoi vous vous dégonflez lamentablement et pourquoi vous le laissez aller tout seul à la salle de muscu. Ce n’est pas du tout la même souffrance.

Rester avachi dans votre fauteuil, c’est très simple. Il n’y a personne qui va vous embêter par rapport à ça. Appeler votre ami et lui dire que vous laissez tomber, c’est une tout autre dimension, et vous préférez largement vous bouger les fesses et aller à la salle de muscu plutôt que d’appeler votre ami pour lui dire ça.

Et ce qui est génial, c’est que votre ami à ce moment-là est aussi avachi dans le canapé. Il ressent exactement la même chose et il se dit aussi : « il faut que j’y aille sinon, je vais laisser tomber ». Donc, cela crée de l’énergie et de la motivation pratiquement sans effort.

Et au-delà du simple fait que vous comptez l’un sur l’autre, vous n’allez pas vous laisser tomber. Vous faites une compétition amicale.

Par exemple, si vous faites de la muscu, vous allez dire : le premier qui arrive à augmenter de 20% le nombre de ses répétitions sur tel exercice se fait offrir une bière ou n’importe quoi par l’autre.

Essayez de voir en termes de progression, plutôt que de chiffre absolu si vous n’êtes pas au même niveau de début évidemment. Puis, essayez aussi de vous donner des challenges toutes les semaines ou tous les mois avec une récompense à la clé que le perdant offre au gagnant.

Le troisième moyen de rester motivé quand c’est difficile et qui est sans doute la plus facile, mais qui demande souvent des moyens financiers, c’est de trouver un coach.

Ce qui est génial avec un coach, c’est que vous allez externaliser votre discipline, vous allez externaliser votre volonté.

Quand vous prenez un coach pour faire par exemple du sport régulièrement ou avancer sur un objectif, vous n’avez plus besoin d’être autant discipliné qu’avant. Vous avez juste besoin d’avoir suffisamment de discipline pour trouver ce coach, l’embaucher, et lui donner rendez-vous régulièrement.

Par exemple, là je suis à Londres, je vais deux à trois fois par semaine à la gym et j’ai un personal trainer, donc un coach à la salle de sport. Ce n’est pas du tout pareil si je prenais juste l’abonnement à la salle de sport. Je sais que j’irai beaucoup moins parce que je serais tenté de procrastiner et de ne pas y aller.

Là, c’est la même chose. J’ai rendez-vous avec un être humain, mon coach. Tout ce que j’ai à avoir, c’est la volonté pour aller à ce rendez-vous. Après, c’est lui qui va me motiver, qui va me gueuler dessus et me dire : « allez Olivier, tu as fait dix, tu peux en faire onze. Allez, le douzième, le treizième, tu peux y arriver » et qui va faire en sorte que j’aille beaucoup plus loin que ce que j’aurai fait tout seul.

Si vous avez les moyens financiers, je vous recommande d’avoir un coach. Ce n’est pas forcément cher, ça dépend des coachs. Même si vous n’avez les moyens que de le prendre une fois par mois, ça va déjà vous apporter quelque chose. Ça va vous permettre d’avancer beaucoup plus vite que si vous étiez tout seul.

Au-delà de cette discipline que vous externalisez, le coach a aussi une plus grande expérience, un plus grand savoir-faire que vous sur la chose qui vous passionne. Ça va vous permettre de progresser beaucoup plus vite.

Ce n’est pas juste quelqu’un qui vous gueule dessus, c’est aussi quelqu’un qui vous montre comment faire, qui vous corrige quand vous faites des erreurs. Et si vous êtes malins, listez un petit peu toutes les compétences que vous avez et essayez de trouver un coach qui est intéressé par une de vos compétences.

Faites du troc si vous n’avez pas les moyens financiers. Il y a toujours moyen de s’en sortir, de trouver quelque chose. Au pire, allez dans des cours collectifs tout simplement. Ça ne vous fait pas du one to one, mais ça vous permet de progresser aussi beaucoup plus vite.

Et le quatrième moyen de garder la motivation quand c’est difficile, c’est tout simplement de rejoindre un groupe de personnes qui sont impliquées dans le même projet que vous, dans la même démarche.

Si vous voulez créer une entreprise, rejoignez un club d’entrepreneurs ou de créateurs d’entreprise qui sont des gens en train d’accomplir ce que vous voulez faire. Si vous voulez publier un livre, rejoignez un club d’auteurs. Si vous voulez cartonner avec votre blog, rejoignez un club de blogueurs par exemple. Il n’y a pas toujours de club là-dessus, vous pouvez acheter une formation et vous retrouver dans la communauté de cette formation.

Vous pouvez aller dans des associations, dans des meetups, regarder sur le site meetup, il y a beaucoup d’évènements à thématique qui ont lieu. Vous pouvez taper sur Internet le nom de votre passion, et puis, groupe ou forum. Vous pouvez joindre juste un groupe en ligne. Ça vous permet de vous joindre aux meilleures communautés du monde de partout, de n’importe où sur la planète.

Et au-delà de ça, essayer d’avoir des rencontres physiques. Un forum, ça peut être sympa, mais il n’y a vraiment rien qui remplace les rencontres physiques aujourd’hui. Peut-être qu’on aurait la réalité augmentée sur nos casques de réalités virtuelles, mais il faut vraiment aussi rencontrer les gens en vrai. Ça ne remplacera jamais les forums.

Il y a des connexions qui se font, une motivation, des échanges, des conseils qui sont tellement plus fluides, intéressants et percutants que d’être juste sur les forums. Mais déjà, commencer par les forums, c’est mieux que d’être tout seul dans son coin.

Vous avez aimé cette vidéo ? Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à la chaîne Youtube ! 🙂